Épisome

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un épisome est une molécule d'ADN circulaire, extrachromosomique, qui peut se répliquer de manière autonome, à l'instar d'un plasmide. Cependant les épisomes possèdent certains gènes supplémentaires codant la synthèse d'enzymes de restriction qui permettent leur intégration aux chromosomes cellulaires ou bactériens par une recombinaison épisomale : ils ne sont pourtant pas considérés comme faisant partie du génome chromosomique.

Toutefois il est impossible de les différencier du patrimoine génétique original de la cellule. Les seuls moyens de détecter la présence d'épisomes dans les chromosomes sont : soit de connaître la séquence de l'épisome, soit de connaître la séquence du chromosome original de la cellule.

Quoi qu'il en soit, l'intérêt biologique de l'épisome par rapport au plasmide est évident ; en effet une fois intégré au chromosome de la cellule, la transmission du ou des caractères génétiques est assurée lors de la division par fission binaire ou scissiparité (l'équivalent de la mitose chez les autres cellules) de cellules mères en cellules filles contrairement aux plasmides qui se répartissent de façon aléatoire.

Ce qu'est l'épisomes par rapport au plasmide[modifier | modifier le code]

Comparaison de plasmides non-intégrants (en haut) et d'épisomes (en bas).
1. ADN chromosomique.
2. Plasmides.
3. Division cellulaire.
4. ADN chromosomique avec plasmides intégrés.

Un épisome est un plasmide qui peut s'intégrer dans l'ADN chromosomique de la cellule hôte. De ce fait, il peut rester intact pendant de longues périodes, être dupliqué à chaque division cellulaire de l'hôte, et devenir partie intégrante de son patrimoine génétique. Le terme n'est plus en usage pour les plasmides, depuis qu'il a été établi qu'une région d'homologie avec le chromosome, comme un transposon, fait d'un plasmide un épisome. Dans les systèmes mammifères, le terme épisome fait référence à un ADN circulaire (comme un génome viral) attaché au chromosome de la cellule-hôte de façon non-covalente.

Exemples de Plasmide[modifier | modifier le code]

Exemple chez les virus[modifier | modifier le code]

Les Herpèsvirus, les adénovirus, les Polyomavirus sont des épisomes.

Autres exemples[modifier | modifier le code]

Voir (en) Double minute