Épiphysiolyse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Introduction[modifier | modifier le code]

L'épiphysiolyse de l'extrémité supérieure du fémur est, chez l'adolescent, l'affection de hanche la plus commune (Kelsey JL, Keggi KJ and Soutwhick WO., 1970).

C'est le glissement en arrière et en bas de l'épiphyse proximale du fémur par rapport à la métaphyse.

Ce glissement passe dans la zone hypertrophique du cartilage de conjugaison.

Sur le plan anatomique articulaire, les rapports de l'épiphyse et de sa surface articulaire (tête du fémur) avec l'acétabulum ne sont pas modifiés.

Ce glissement est mieux compris en tant que glissement vers le haut et en avant de la métaphyse proximale du fémur (col) par rapport à l'épiphyse.

Familiarisé avec cette manière de voir, le chirurgien visualise mieux les techniques opératoires.

La cause de l'épiphysiolyse fémorale supérieure idiopathique est inconnue, et sans doute multifactorielle (Weiner D., 1996).

Grands principes du traitement[modifier | modifier le code]

  • Les objectifs du traitement sont
    • éviter l'aggravation du glissement le temps de la soudure du cartilage de conjugaison,
    • éviter les complications, avant tout
      • la nécrose avasculaire, et
      • la chondrolyse
    • préserver le bon jeu de la hanche.
  • Quatre méthodes de traitement sont décrites:
    • ostéosynthèse,
    • épiphysiodèse,
    • ostéotomie fémorale proximale
    • contention par grand plâtre pelvi-pédieux

Articles connexes[modifier | modifier le code]