Épiphane le Sage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Miniature extraite de la Vie du vénérable Serge de Radonège écrite par Épiphane le Sage. Épiphane se tient à gauche et inscrit les premiers mots de la Vita

Épiphane le Sage ou le Très Sage (en russe Епифа́ний Прему́дрый, né à la fin du XIVe siècle, mort au début du XVe siècle en Russie) était un célèbre bibliophile et auteur russe, un moine du monastère de la Trinité et un disciple du saint russe Serge de Radonège.

Il fut moine à Rostov avec Étienne de Perm, puis partit avec ce dernier en mission en 1379 et se rend au monastère de Serge de Radonège, où Étienne passe dans ses voyages de Perm à Moscou[1]. Après la mort de Serge de Radonège, il écrivit sa biographie intitulée Vie du vénérable Serge de Radonège («Житие преподобного Сергия»). Il se rend également à Perm après la mort d'Étienne pour recueillir les témoignages[1]. La Vie d'Étienne de Perm («Житие святого Стефана Пермского»). On lui doit aussi les faits essentiels de la biographie du peintre russe d'origine byzantine, Théophane le Grec, rapportés par son épître à Cyrille de Tver, écrite vers 1415.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Vie du vénérable Serge de Radonège («Житие преподобного Сергия»)
  • Vie d'Étienne de Perm («Житие святого Стефана Пермского») dont les différentes versions sont publiées dans le PSRL 25, 1949 pp. 226-227 & PSRL 7, SPB, 1859, p. 69. D'autres récits dans le PSRL 4, pp. 94, 128-129 & PSRL 15 p. 445.
  • SVP Zoubov, Epifani Premoudry i Pakhomi Serb in Troudy Otdela Drevne-rousskoï literatoury, AN SSSR, IX, 1953, pp. 145-158 : un recueil des renseignements biographiques sur le chroniqueur

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Michael Klimenko, Ausbreitung des Christentums in Russland seit Vladimir dem Heiligen bis zum 17. Jahrhundert: Versuch einer Übersicht nach russischen Quellen, Berlin & Hambourg, Lutherisches Verlagshaus, 1969, p. 189