Éparchie Saint-Thomas-l'Apôtre de Chicago des Syro-Malabars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Éparchie Saint-Thomas-l'Apôtre de Chicago des Syro-Malabars
(la) Eparchia Sancti Thomae Apostoli Chicagiensis Syrorum-Malabarensium
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Rite liturgique Syriaque oriental
Type de juridiction Éparchie
Création 13 mars 2001
Affiliation Église catholique syro-malabare
Siège Chicago (Illinois)
Titulaire actuel Jacob Angadiath
Langue(s) liturgique(s) Malayalam
Territoire États-Unis
Population totale 86 000 (2010)
Site web www.stthomasdiocese.org/
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

L'éparchie Saint-Thomas-l'Apôtre de Chicago des Syro-Malabars est une juridiction de l'Église catholique destinée aux fidèles de l'église catholique syro-malabare, église orientale en communion avec Rome, résidant aux États-Unis.

Histoire et organisation[modifier | modifier le code]

Jean-Paul II, le 16 février 2001, érige, pour les fidèles de l'église catholique syro-malabare résidant aux États-Unis, une éparchie[1], c'est-à-dire un diocèse, couvrant le territoire des États-Unis sous le vocable de Saint Thomas l'apôtre. Le siège de l'éparchie se situe en la cathédrale Saint-Thomas l'apôtre de Chicago.

L'éparchie Saint-Thomas-l'Apôtre de Chicago constitue le seul diocèse de l'église catholique syro-malabare hors des frontière de l'Inde

En 2010, l'éparchie compte environ 86000 fidèles répartis dans 18 paroisses dont le service est assuré par 47 prêtres. Les paroisses sont situées à Boston, Dallas, Détroit, Los Angeles, Miami, New York, Philadelphie, San Francisco et au New Jersey. Il existe également une paroisse catholique syro-malabare à Toronto, pour laquelle l'éparque de Chicago est visiteur apostolique.

Plusieurs communautés catholiques Knanayas sont également organisées au sein de l'éparchie.

Liste des éparques[modifier | modifier le code]

  • depuis le 13 mars 2001 : Jacob Angadiath

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]