Épagneul français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Épagneul français
{{#if:
Un épagneul français
Un épagneul français

Espèce Chien (Canis lupus familiaris)
Région d’origine
Région Drapeau de la France France
Caractéristiques
Silhouette Épagneul de grande taille, musclé et élégant.
Taille 55 à 59 cm (F), 56 à 61 cm (M)
Poil Plat, soyeux, long et bien fourni. Court et fin sur la tête.
Robe Robe blanche et marron à panachure moyenne.
Tête De longueur et de largeur moyenne.
Yeux Assez grands et de forme ovale, de couleur cannelle à brun.
Oreilles Attachées sur la ligne de l'œil, assez larges et plutôt longues, tombantes
Queue Assez longue, bien frangée.
Caractère Équilibré, franc, doux, docile.
Autre
Utilisation Chien de chasse, Chien de compagnie
Nomenclature FCI
  • groupe 7
    • section 1
      • no 175

L'épagneul français est une race de chien originaire de France. C'est un épagneul de grande taille, à la robe marron et blanche. Il s'agit d'un chien d'arrêt polyvalent, bon rapporteur.

Origine[modifier | modifier le code]

L'épagneul français descend des chiens d'oysel décrits par Gaston Phoebus au XIIIe siècle et auxquels on attribue l'ascendance des épagneuls de chasse[1].

Après une bonne évolution durant le début du XIXe siècle, il est peu à peu délaissé au profit des races anglaises, notamment le setter anglais[1]. À la fin du XIXe, il n'y a pas de directives d'élevage. La race est laissée à l'abandon[2].

En 1891, James de Connick dresse le premier standard[3]. L'année 1906 voit la création du Club de l'Epagneul Français. L'abbé Fournier tente de sauver la race en réunissant quelques sujets homogènes dans son élevage. Ceux ci sont à l'origine des sujets actuels. En 1921, le club est reconnu par la Société centrale canine et l'abbé Fournier en est le président[2].

Standard[modifier | modifier le code]

Un épagneul français.

L'épagneul français est un épagneul de grande taille, musclé tout en étant harmonieusement proportionné. L'ossature est forte sans être grossière. Entière, la queue atteint la pointe du jarret. Forte à la naissance, elle diminue progressivement en allant vers l’extrémité. La tête est moyennement longue et large, avec un stop marqué sans excès, une truffe bien pigmentée, des narines largement ouvertes. Les yeux sont de couleur cannelle à brun se rapprochant le plus possible de la couleur de la robe. Ils sont grands et de forme ovale. Les oreilles tombantes sont attachées sur la ligne de l’œil, elles atteignent l'extrémité de la truffe lorsqu'elles sont rabattues vers l'avant[3].

Le poil est long et ondulé sur les oreilles, ainsi que sur l’arrière des membres et la queue. Il est plat, soyeux et bien fourni sur le corps avec quelques ondulations derrière le cou et au-dessus de la naissance de la queue. La tête porte un poil ras et fin. La robe est blanche et marron à panachure moyenne, la marron variant du cannelle au foie foncé. Les plages irrégulières de couleurs peuvent être envahissantes. Le blanc est peu ou moyennement mouchetée et rouannée sans excès[3].

Caractère[modifier | modifier le code]

L'épagneul français est décrit dans le standard FCI comme un chien équilibré, franc, doux, calme et docile. Il est ardent à la chasse et sociable avec ses congénères[3]. Très attaché à son maître, l'épagneul français supporte très mal la solitude[4],[1]. D'un naturel débonnaire, il doit être éduqué en douceur, sans brutalité[4].

Utilité[modifier | modifier le code]

L'épagneul français est avant tout un chien de chasse polyvalent. Il travaille au bois, en plaine et au marais et s'adapte au gibier à plumes comme à poils, bien que sa spécialité soit la bécassine. C'est un chasseur lent qui travaille le nez haut et contre le vent. Il est considéré comme un bon chien de rapport, y compris dans l'eau glaciale[1]. L'instinct de chasse est fort et l'entraînement est facile s’il est bien conduit.

L'épagneul français est un chien de compagnie agréable, qui aime les enfants. Le maître doit être très présent, car c'est une race qui accepte mal la solitude, et doit lui fournir de longues promenades quotidiennes car c'est un chien sportif[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Isabelle Collin, Marie-Paule Daniels-Moulin, Florence Desachy, Claire Dupuis, Giovanni Falsina et Valetta Rossi, L'encyclopédie mondiale des chiens, De Vecchi,‎ 2008 (ISBN 978-2-7328-9223-8)
  2. a et b « Historique », sur http://www.epagneul-francais.com.fr/, Club de l'épagneul français (consulté en 17 décembre 2013)
  3. a, b, c et d « Standard FCI n°175 », Fédération cynologique internationale,‎ 4 novembre 2008 (consulté en 17 décembre 2013)
  4. a, b et c « Epagneul français », sur http://www.scc.asso.fr, Société centrale canine (consulté en 17 décembre 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]