Émile de Laveleye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Émile Louis Victor de Laveleye

Description de cette image, également commentée ci-après

Émile Louis Victor de Laveleye

Naissance
Bruges
Décès (à 69 ans)
Havelange
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Pays de résidence Belgique
Profession économiste, historien et écrivain socialiste belge
Activité principale professeur

Émile Louis Victor de Laveleye, né le à Bruges et mort le au château de Doyon (Havelange), est un économiste, historien et écrivain socialiste belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1853, il épousa une jeune femme de noblesse protestante, cette religion ayant eu un certain poids sous le règne de Léopold Ier de Belgique, Marie-Esther Prisse (1826-1907), fille de l'ancien ministre de la guerre et aide de camp de Léopold Ier, le baron Albert Prisse.

Il est un pionnier du socialisme en Belgique.

En 1863, il obtint la chaire d'économie politique à l'université de Liège, où il propagea ses idées socialistes.

Ouvrages majeurs[modifier | modifier le code]

  • 1872 : L’Instruction du peuple, Hachette, Paris, 1872.
  • 1873 : Le Parti clérical en Belgique, imprimerie de J. E. Buschmann, Anvers, 1873, critique cinglante du catholicisme belge.
  • 1874 : De la propriété et de ses formes primitives, 1874.
  • 1875 : Le Protestantisme et le catholicisme dans leurs rapports avec la liberté et la prospérité des peuples, étude d’économie sociale, C. Muquardt, Bruxelles, 1875
  • 1881 : Le socialisme contemporain, 1881.
  • 1891 : La Monnaie et le bimétallisme, 1891.

Hommage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]