Émile Moreau (banquier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Émile Moreau.
Émile Moreau

Émile Moreau, né le 29 septembre 1868 à Poitiers et mort le 9 novembre 1950 à Paris, est un haut fonctionnaire et banquier français.

Il fut inspecteur général des finances, chef de cabinet du ministre des Finances en 1902, directeur général de la Banque de l'Algérie, gouverneur de la Banque de France de 1926 à 1930 et président du conseil d'administration de la Banque de Paris et des Pays-Bas de 1931 à 1940.

Il contribua à la stabilisation du franc Poincaré, en 1926, après la perte des capitaux français investis en Russie et spoliés par le gouvernement bolchevique.

En 1936, il était opposé au Front populaire, parce que celui-ci avait décidé la nationalisation de la Banque de France, dont il était gouverneur et membre du conseil de régence. Aussi, en tant que président du conseil d'administration de Paribas, comme la plupart des banques de la place de Paris, il refusa de placer auprès des épargnants français l'emprunt d'État émis par Léon Blum. Pour cela, il dut destituer son directeur général, Horace Finaly, favorable au gouvernement. Cette éviction de la direction de la Banque, le 7 juin 1937, qui provoquait un véritable blocus financier contre le Front populaire, annonça la chute du cabinet Blum, le 21 juin suivant.

Cet affrontement conduira, en 1982, le président Mitterrand à décider de la nationalisation de toutes les banques françaises, pour éviter un conflit avec elles.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Moreau Émile, (1954), Souvenirs d'un gouverneur de la Banque de France. Histoire de la stabilisation du franc (1926-1928), éditions Genin, Paris.

Sur les autres projets Wikimedia :