Émile Dutilleul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Émile Dutilleul
Devant le mur des Fédérés au Père Lachaise, de gauche à droite : 1. Dutilleul, secrétaire du Secours ouvrier international ; 2. John, adjoint ; 3. Maurice Thorez, secrétaire PCF ; 4.Cook Secrétaire fédération syndicale des mineurs anglais ; 5. Moniez F. Secrétaire adjoint fédération unitaire du sous-sol ; 6. J.B Dupilet, trésorier fédération unitaire du sous-sol ; 7. un rédacteur du journal l'humanité
Devant le mur des Fédérés au Père Lachaise, de gauche à droite : 1. Dutilleul, secrétaire du Secours ouvrier international ; 2. John, adjoint ; 3. Maurice Thorez, secrétaire PCF ; 4.Cook Secrétaire fédération syndicale des mineurs anglais ; 5. Moniez F. Secrétaire adjoint fédération unitaire du sous-sol ; 6. J.B Dupilet, trésorier fédération unitaire du sous-sol ; 7. un rédacteur du journal l'humanité
Fonctions
Parlementaire français
Député 1936-1940
puis 1945-1946
Gouvernement IIIe république-IVe république
Groupe politique PCF
Biographie
Date de naissance 14 avril 1883
Date de décès 18 février 1948 (à 64 ans)
Résidence Seine

Émile Dutilleul, né le 14 avril 1883 à Lourches dans le Nord, et décédé le 18 février 1948 à Cannes (Alpes-Maritimes) a été trésorier national du Parti communiste français et député communiste de la Seine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Émile Dutilleul est né en 1883 dans une famille nombreuse à Lourches. Son père était verrier, et lui-même fut ouvrier verrier. Comme ses frères, il milite au Parti ouvrier français (POF). En 1898, à quinze ans, il est secrétaire du groupe de Douai des jeunes du POF. En 1908, il épouse la nièce de l'anarcho-syndicaliste Benoît Broutchoux. De 1905 à 1910, il assiste aux réunions organisées au siège du journal L'Anarchie, par le groupe « Les causeries populaires » du XVIIIe arrondissement. Il est alors très lié avec Albert Libertad. De 1907 à 1911, il est typographe à l'Anarchie.

Mobilisé en 1915 lors de la Première Guerre mondiale, il reste à Paris, affecté comme ouvrier de l'administration, il est démobilisé en février 1919. Il devient alors représentant de commerce et responsable de fabrication chez Éphraïm Chandrosse, fabricant de flacons de parfum. Son ami François Pommez l'initie alors aux affaires boursières.

À partir de 1922 ou 1923, il devient militant actif puis permanent du nouveau Parti communiste français où il exerce des fonctions d'administrateur à L'Humanité, au Secours ouvrier international et à la Banque ouvrière et paysanne et devient plus ou moins le trésorier du Parti, poste qu'il conserva dans les premières années de la clandestinité, jusqu'à la fin 1941 où il fut arrêté. Après la guerre, il occupa encore des fonctions de trésorier.

Émile Dutilleul est élu député de la Seine en 1936. Il devient membre suppléant du Comité central du Parti en 1937. Après la Seconde Guerre mondiale, il est à nouveau député de la Seine en 1945-46.

Émile Dutilleul est le père de Mounette Dutilleul.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]