Émile Derré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Statue de Louise Michel (1906), à Levallois-Perret.

Émile Derré, né à Paris le 22 octobre 1867, et mort à Nice en 1938, est un sculpteur français, sympathisant anarchiste et pacifiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Émile Derré est un artiste engagé, militant pour « un art fraternel et largement humain »[1]. Il fréquente le milieu anarchiste parisien et pratiquement toutes ses œuvres ont une connotation politique. Son groupe Réconciliation, tu ne tueras pas est une sculpture pacifiste exposée au Salon d'Automne de 1932. Le scandale qu'elle provoque entraîne son retrait de l'exposition.

La deuxième partie de son œuvre, après 1900, est influencée par le courant Art nouveau.

Profondément marqué par la Première Guerre mondiale, il sombre dans une dépression chronique et désespéré à l'approche d'une nouvelle guerre, il se donne la mort en 1938.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Réconciliation, tu ne tueras pas (1932)
Fontaine dite des innocents (1906), square Louise-Michel à Montmartre.
  • Sculptures décoratives pour des façades d'immeubles parisiens :
    • La Chevelure étonnante de la femme (1932), bas relief ornant une maison au no 8, avenue Alphand[4] à Paris (16e).
    • Les Trois Âges de la vie, l'amour, la maternité et la mort, au no 276, boulevard Raspail.
    • Façade d'une maison, no 40, rue Poussin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Éphéméride anarchiste ; notice
  2. Didier Rykner, « Dessins et sculpture récemment acquis par le Petit Palais », 27 octobre 2009, article en ligne sur le site de La Tribune de l'art.
  3. Compte rendu de la restauration sur le site Institut National du Patrimoine
  4. Photo commentée sur le site Paris 1900

Liens externes[modifier | modifier le code]