Émile Charles Albert Brugsch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Émile Charles Albert Brugsch
Égyptologue
Pays de naissance Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Naissance
Berlin
Décès
Nice
Parents Ernest Wilhelm Brugsch et Dorothea Schramm
Famille frère cadet d'Heinrich Karl

Émile Charles Albert Brugsch ou Emil Karl Albert Brugsch (né le à Berlin - mort le à Nice), dit Der kleine Brugsch (Brugsch le Petit), par opposition à son frère, est le cadet de quinze ans d'Heinrich Karl, enfants d'Ernest Wilhelm Brugsch et de son épouse Dorothea Schramm.

Il rejoint son frère en Égypte en 1870 pour le seconder comme rédacteur du périodique consacré à la langue et à l'archéologie égyptiennes, le « Zeitschrift für Ägyptische Sprache und Altertumskunde » ou ZÄS, que ce dernier a fondé au Caire en 1864.

Associé aux travaux d'Auguste Mariette à Saqqarah, il devient en 1870 son adjoint à la direction du musée de Boulaq.

Comme son frère, il fut honoré du titre de Bey puis de Pacha par le gouvernement égyptien pour ses services aux musées de Boulaq et du Caire durant plus de 34 ans.

En 1881, suite à l’enquête déclenchée par Maspero, au cours de laquelle la police identifie les pilleurs de la famille Abd el-Rassul et découvre une cachette de momies royales à Deir el-Bahari, Emil Brusch se rend sur le site, revendiquant les momies pour le Service de conservation des antiquités de l'Égypte, faisant dégager et fouiller la cachette de ses momies royales ainsi que celles qui n’étaient pas identifiées, le tout en 48 heures.

Publication[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :