Émile Boirac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Émile Boirac 2.jpg

Émile Boirac (né à Guelma, en Algérie, le 26 août 1851 - mort à Dijon, le 20 septembre 1917) était un philosophe et médium français qui fit la promotion de l'esperanto.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut nommé président de l'université de Grenoble en 1898 et président de l'université de Dijon en 1902. Il participa au comité qui créa la délégation pour l'adoption d'une langue auxiliaire internationale.

Promoteur de premier plan de l'esperanto, il présida le premier congrès universel à Boulogne-sur-Mer, du 7 au 12 août 1905 et dirigea l'Académie d'Espéranto. En Bourgogne, il encouragea l'apprentissage de la langue par les enfants notamment en soutenant l'action d'Émile Bord.

Il est aussi connu pour avoir popularisé le concept de déjà-vu (1876) pour caractériser le sentiment d'avoir déjà expérimenté une situation[1]. Il proposa aussi le terme de « métagnomie » pour parler de l'acquisition de connaissances par d'autres moyens que les cinq sens (ce que l'on nomme actuellement perceptions extra-sensorielles).

Publications[modifier | modifier le code]

  • Traduction en esperanto de Monodalogy de Leibniz's (1902)
  • Ŝlosileto kvarlingva (1903)
  • Perdita kaj retrovita (1905)
  • Qu'est-ce que l'espéranto? (1906)
  • Le Congrès espérantiste de Genève (1906)
  • Pri la homa radiado (1906)
  • Traduction en esperanto du "Don Juan" de Molière (1909)
  • Traduction en esperanto de The Other Wise Man de Henry van Dyke (1909)
  • Plena Vortaro E-E-a (1909)
  • Le problème de la langue internationale (1911)
  • Vortaro de la Oficialaj Radikoj (1911)
  • Fundamentaj principoj de la vortaro esperanta (1911)
  • L'Avenir des sciences psychiques (1917)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Alan S. Brown, Essays in Cognitive Psychology, [2004], p. 11