Émile-Félix Gautier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Émile Gautier.

Émile-Félix Gautier ( à Clermont-Ferrand - à Pontivy[1]) est un géographe et ethnographe français, spécialiste de l'Afrique du Nord, du Sahara et de Madagascar.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut professeur honoraire à l'Université d'Alger. On lui doit plus de 130 livres et articles. Entré en 1884 à l'École normale, il est refusé à l'agrégation d'histoire en 1887. Il fait un séjour en Allemagne, à Nancy, où il obtient son agrégation d'allemand en 1891.

L'année suivante, 1892, il est en mission d'exploration à Madagascar qui, à l'époque, était une île encore largement inconnue. La mission durera trois années et prendra fin, en 1895, lors de l'occupation du pays par la France. En janvier 1896, Gautier est nommé directeur de l'enseignement à Madagascar. Lors de l'établissement du protectorat à Tananarive, il occupe la direction des Affaires indigènes avant l'arrivée de Galliéni. Puis il reprend son poste au service de l'enseignement dont il démissionnera en 1899[2]. C'est lors de son séjour qu'il rédige son grand livre "Géographie physique de Madagascar" qui lui servit de thèse lors de son doctorat en 1902.

Après Madagascar, Émile-Félix Gautier se rend en Afrique du Nord où il est nommé professeur à l'École des lettres d'Alger. Après avoir soutenu sa thèse, il entame l'exploration du Sahara dans les régions de la Saoura, du Touat, du Tidikelt, du Hoggar et jusqu'au Niger. Les conclusions de ses études sahariennes sont colligées dans un ouvrage fondamental "Le Sahara algérien" écrit en 1928. De nombreux autres travaux ont porté sur le même thème, ce qui a amené l'auteur à s'intéresser également à d'autres déserts, notamment les déserts américain et libyque.

Dès lors, Gautier va se confiner dans des études géographiques (1922 : Structure de l'Algérie), historiques (1927 : Les siècles obscurs du Maghreb) et sociales (1920 : L'Algérie et la Métropole) sur l'Algérie. Cela va se révéler la période la plus active et la plus féconde de sa vie.

Trois ans avant sa mort, l'élite du personnel géographique français va collaborer en son honneur pour "Mélanges de géographie et d'orientalisme offerts à É.-F. Gautier".

Émile-Félix Gautier décède à Pontivy laissant une œuvre considérable par la multiplicité des ouvrages, articles et mémoires durant 40 ans, féconde par la nouveauté des idées.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nécrologie d'Émile Gautier sur le site Persée
  2. Dictionnaire des orientalistes de langue française par François Pouillon (2008) aperçu disponible sur Google Livres

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L'oeuvre scolaire à Madagascar dans la Revue de Madagascar (1900) disponible sur Gallica
  • Madagascar: essai de géographie physique, Paris, Challamel, 1902, [numérisé par la Bibliothèque universitaire Pierre et Marie Curie (BUPMC)]
  • Études d'ethnographie saharienne, l'Anthropologie XVIII, 1907 ;
  • Missions au Sahara. Tome I, Sahara Algérien, Paris, A. Colin,‎ 1908 (lire en ligne)
  • L'Algérie et la métropole, Payot, Paris 1920 ;
  • Les territoires du Sud. Description géographique, Gouvernement Général de l'Algérie, Ed. Carbonel, Alger 1922 ;
  • L'islamisation de l'Afrique du Nord. Les siècles obscurs du Moghreb, Payot, Paris 1927
  • Le Sahara, Payot, Paris 1928 ;
  • Trois Héros Le Général Laperrine – Le Père de Foucauld – Prince de la Paix, Paris, 1931;
  • Genséric, roi des vandales, Payot, Paris, 1932
  • (Avec Maurice Reygasse) Le monument de Tin Hinan (Annales de l'Académie des sciences coloniales) t VII, 1934.

Liens externes[modifier | modifier le code]