Émeutes raciales de Notting Hill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les émeutes raciales de Notting Hill (Notting Hill race riots) sont une série d'émeutes ethniques s'étant déroulées à Londres (Angleterre) au cours de plusieurs nuits entre fin août et début septembre 1958.

Contexte[modifier | modifier le code]

La fin de la Seconde Guerre mondiale a vu le nombre d'immigrés des Caraïbes augmenter au Royaume-Uni. Dans les années 1960, le mouvement ouvrier blanc des Teddy Boys s'attaque à des familles noires qui vivent dans ses environs, une situation exploitée et alimentée par des groupes comme celui de Sir Oswald Mosley, l'Union Movement (en) et d'autres groupes d'extrême-droite comme la White Defence League (en), encourageant les résidents du pays de « Conserver la Grande-Bretagne blanche » (« Keep Britain White »).

L'été 1958 a vu une augmentation des attaques violentes à l'encontre les noirs. Par exemple, le 24 août, un groupe de dix hommes blancs ont commis une série d'assauts violents contre six indiens au cours de quatre incidents séparés. Juste avant les émeutes de Notting Hill, des troubles raciaux ont éclaté à Nottingham le 23 août, et se poursuivirent pendant deux semaines.

Les émeutes[modifier | modifier le code]

Les émeutes ont débuté le vendredi 29 août 1958 lorsqu'un gang de jeunes hommes blancs ont attaqué une femme suédoise, Majbritt Morrison. Les jeunes l'avaient repérée la nuit précédente en train de se quereller avec son mari jamaïcain, Raymond, près de la station de métro de Latimer Road. Ils avaient alors insulté le mari et s'étaient tourné vers elle lorsqu'elle les avaient interpellé. La croisant la nuit suivante, le gang lui a lancé des bouteilles, des pierres et des branches, avant de la tabasser dans le dos avec une barre de fer jusqu'à ce que la police intervienne et ne l'escorte chez elle. Plus tard cette nuit-là, une foule de 300 à 400 personnes blanches, composée en grande partie par des Teddy Boys, ont attaqué des maisons sur Bramley Road où vivaient des Indiens.

Des incidents, émeutes et attaques ont continué chaque nuit jusqu'au 5 septembre.

La Metropolitan Police a arrêté plus de 140 personnes au cours de ces deux semaines, principalement des jeunes blancs, mais aussi plusieurs noirs portant des armes. D'après un rapport du Commissaire principal, sur les 108 personnes accusées de crimes pendant les émeutes, 72 étaient blanches et 36 noires.

Suites[modifier | modifier le code]

La condamnation de neuf jeunes hommes blancs au cours des émeutes a été publicisé comme une « condamnation exemplaire » afin de décourager d'autres incidents. Chacun a reçu une peine de cinq ans de prison, et une amende de 500 £.

Le Carnaval de Notting Hill a été créé par Claudia Jones en 1959 en réponse aux émeutes et aux autres incidents raciaux ayant touché le pays au cours de l'année.

Les émeutes ont créé des tensions entre la police et les membres de la communauté afro-caribéenne du Royaume-Uni, qui a accusé la police de ne pas avoir pris au sérieux leurs plaintes à la suite d'attaques raciales.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]