Émeutes de 1967 à Détroit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Coin West Grand Blvd. et 12th Street à Détroit (Michigan) (2008).

Les émeutes de 1967 à Détroit, également connues sous le nom d'émeutes de la 12e rue (12th Street riot), réfèrent à des émeutes qui ont débuté aux petites heures le matin du 23 juillet 1967 à Détroit (Michigan). D'une durée de 5 jours, elles entraînent 43 morts, 467 blessés, environ 7 200 arrestations et la destruction d'environ 2 000 édifices. Il s'agit de l'une des plus grandes et meurtrières émeutes de l'histoire des États-Unis, surpassée en ampleur que par les Draft Riots de New York[1] et les émeutes de 1992 à Los Angeles. Elle a été cle Time et Life. Le Detroit Free Press ont reçu un Prix Pulitzer pour sa couverture des événements.

Historique[modifier | modifier le code]

Les évènements débutent lors d'une intervention policière dans un speakeasy situé au coins de la 12e rue (aujourd'hui connue sous le nom de Rosa Parks Boulevard) et de Clairmount street, dans la partie Near West Side de la ville. Les affrontements entre la police et des clients ainsi que des passants dans la rue ont dégénéré en émeutes dépassant la capacité de gestion de la police locale. Pour ramener l'ordre, le gouverneur George W. Romney mobilise la Garde nationale du Michigan (en), qui sera appuyée par l'Armée de terre des États-Unis envoyée par le président Lyndon B. Johnson.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Les événements ont été soulignés dans au moins 3 chansons. La plus connue est sans doute Black Day in July, écrite et interprétée par Gordon Lightfoot sur son album Did She Mention My Name?. La chanson a été reprise par la suite par The Tragically Hip.

Le roman Middlesex (en) de Jeffrey Eugenides raconte de manière détaillée l'histoire, avec des commentaires de l'auteur. La nouvelle them (en) de Joyce Carol Oates se termine sur l'émeute.

L'émeute est également abordée dans le film Across the Universe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) E. Foner, Reconstruction: America's Unfinished Revolution, 1863–1877,, New York, Harper & Row, coll. « The New American Nation series »,‎ 1988, p. 32

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]