Émetteur de Dudelange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

49° 27′ 48″ N 6° 05′ 45″ E / 49.46333, 6.09583

L’émetteur
L’émetteur est situé à proximité directe de la frontière franco-luxembourgeoise

L'émetteur de Dudelange est un pylône autoporté de 285 mètres de haut situé sur le mont Ginzebierg (417,1 mètres au-dessus du niveau de la mer) à Dudelange au Luxembourg et sur lequel sont fixés des antennes d'émission de radio et de télévision.

Histoire de l’émetteur[modifier | modifier le code]

Les années 1950[modifier | modifier le code]

En 1954, par manque de temps, les techniciens ont converti une tour émettrice radio de Junglinster pour l'installer au Ginzebierg[1]. Cette installation de transmission provisoire fut installée pour permettre la diffusion de Télé Luxembourg sur le canal VHF E-07 (puissance d'image 3 kW, puissance du son 0,75 kW) dans la norme française 819 lignes noir et blanc (image en FM et son en AM), mais avec une trame de canal identique à celle de l’Europe occidentale (fréquence image : 189,25 MHz, fréquence son : 195,75 MHz).

Après la construction du pylône de 285 m de haut en 1956-1957, la puissance d'émission pouvait être augmentée pour atteindre 100/25 kW (image/son).

Les années 1970[modifier | modifier le code]

Au début des années 1970, la télévision en couleurs commençait à s’implanter en France, imposant peu à peu des téléviseurs compatibles avec la norme européenne 625 lignes. L’émetteur subit donc une modification de norme (625 lignes système PAL C avec image en AM et son en FM), afin d’arroser un plus large bassin en Belgique qui avait adopté ce système. Une nouvelle fréquence 625 lignes fut ouverte sur le canal UHF 21 avec les normes françaises (système SECAM L avec image en FM et son en AM, puissance d'émission 1000/100 kW image/son) dirigée principalement vers le nord-est de la France. Le début de la diffusion des programmes de Télé Luxembourg en couleurs débute à l'automne 1972.

En 1978, une autre fréquence est ouverte sur le canal UHF 27 (système PAL G avec image en AM et son en FM ; puissance d'émission 1000/100 kW avec image et son entremêlés), dirigée vers la Belgique.

Les années 1980 et l'accident de Dudelange[modifier | modifier le code]

Le 31 juillet 1981, un avion militaire belge (Mirage IIIE) percute le pylône, tuant le pilote et deux techniciens dont la maison voisine fut écrasée sous les débris. L’émetteur est reconstruit en 1982. Durant les travaux de reconstruction les signaux furent émis depuis le site de Luttange (Moselle/France) situé au sud-est de Dudelange, émetteur appartenant à TDF et utilisant le canal F6 819 lignes.

En 1983, après la reconstruction totale de l'émetteur, l'idée de découpler les programmes sur certaines plages horaires permettant de cibler l'audience débute le 12 septembre ; le canal 21 vers la Lorraine, le canal 27 vers la Belgique et le Grand Duché. Le canal VHF E-07 vers la Lorraine sera réorienté vers l'Allemagne. Un faisceau relie le Luxembourg à Bruxelles, notamment pour la diffusion du JTL produit depuis la Villa Roosevelt.

Après plusieurs mois d’essais, la chaîne de télévision germanophone RTL Plus est lancée le 2 janvier 1984 à 17 h 27 sur le canal VHF E-07 réaménagé au système Pal C (image en AM et son en FM) et système PAL norme B/G image en AM son en FM), afin que la nouvelle chaîne puisse être captée par tous les téléviseurs allemands.

En 1987, le découplage du canal 21 et du canal 27 est abandonné et laisse la place à deux chaînes distinctes : RTL-TVI pour la Belgique et RTL Télévision pour la Lorraine.

Les années 1990[modifier | modifier le code]

En 1991, RTL-TVI change de canal, passant du UHF 27 (système PAL G avec image en AM et son en FM ; puissance d'émission 1000/100 kW avec image et son entremêlés) au UHF PAL 24 (puissance d'émission 200/20 kW image/son). Le canal 27 fut réattribué à RTL Télé Lëtzebuerg, jusqu'à son basculement en numérique le 1er septembre 2006.

Les années 2000[modifier | modifier le code]

En avril 2004, les émissions analogiques sur le canal VHF E-07 ont été interrompues pour moderniser l’émetteur et mettre en place un bouquet expérimental de télévision numérique terrestre (puissance d'émission 20 kW) diffusant 7 chaînes du 4 avril 2006 au 31 août 2006. Le canal 24 a également interrompu sa diffusion analogique le 4 avril 2006 et diffuse depuis un bouquet numérique de sept chaînes (RTL-TVI, Club RTL, Plug RTL, RTL 4, RTL 5, RTL 7 et RTL 8). Le canal 27 a subi la même évolution le 1er septembre 2006 et diffuse depuis un bouquet numérique de deux chaînes (RTL Télé Lëtzebuerg et Den 2.RTL).

Courant mars 2009, RTL a été lancé en diffusion numérique sur le canal E-07, arrêté en juin 2009 puis de retour au 15 juillet 2009 avec une radio privée luxembourgeoise Eldoradio.

Les années 2010[modifier | modifier le code]

Le 14 juin 2010, démarrage des émissions de RTL Télé Lëtzebuerg en haute définition sur le canal 27.

Le canal 21 analogique diffusait RTL9 au Luxembourg et en Lorraine. Cependant, Jean-Luc Bertrand, le responsable des activités pour RTL9 Est en Lorraine avait indiqué auparavant dans un entretien, que la chaîne débuterait le numérique en été 2010[2]. Mais, le 3 mars 2010, AB a annoncé la fermeture de RTL9 à Metz pour le 30 juin 2010, d'où étaient produites les émissions à destination de la Lorraine. Seul subsisterait le réseau national[3].

Dans la nuit du 31 décembre 2010 au 1er janvier 2011, à 00h20, aussitôt le générique de l'émission spéciale Réveillon Jamel fait son Cirque d'hiver (avec Jamel Debbouze) terminé, débute la diffusion d'un message en boucle annonçant de nouveaux programmes en numérique sur le canal 21[4],[5].

Gestionnaire[modifier | modifier le code]

L'émetteur de Dudelange est géré et entretenu par BCE (Broadcasting Center Europe), filiale de RTL Group.

Canaux de diffusion[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

1 émetteur VHF de 100 kW PAR :

Canal E-07 analogique :

Canal E-07 analogique PAL B :

1 émetteur VHF de 25 kW PAR :

Canal E-07 numérique SD :

Canal E-07 numérique HD :

Canal E-07 numérique Radio :


3 émetteurs UHF de 200 à 1000 kW PAR :

Canal 21 analogique SECAM L :



Canal 27 analogique PAL G :



Canal 24 analogique PAL B :

3 émetteurs UHF de 40 à 200 kW PAR :

Canal 21 numérique SD :

  • 18/01/2011 - 27/02/2011 : mire test BCE
  • 28/02/2011 : Air[6]



Canal 27 numérique SD :

Canal 27 numérique HD :



Canal 24 numérique SD :

Radio[modifier | modifier le code]

3 émetteurs FM de 100 kW PAR :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Télé-Luxembourg, 50 ans - CNA.lu
  2. www.tuner.be : entretien Jean-Luc Bertrand, RTL9Est en numérique à l'été 2010
  3. jbpresse.com : RTL9Est dans la tourmente, arrêt des émissions en Lorraine.
  4. bce.lu - Message destiné aux téléspectateurs de Lorraine
  5. Vidéo de l'arrêt des programmes analogiques
  6. - Une nouvelle télé pour la région

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]