Élizabeth Ryksa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Elisabeth Ryksa of Poland.jpg

Élizabeth Ryksa (en polonais Ryksa Elżbieta, en tchèque Eliška/Alžběta Rejčka, en allemand Elisabeth Richza) est née à Poznań le et morte à Brno le . Elle est la fille unique de Przemysl II de Pologne et de sa seconde femme Ryksa, la fille de Valdemar Ier de Suède.

Elle a été reine consort de Bohême et de Pologne.

Après l’assassinat de Przemysl II en 1296, elle devient la protégée de Marguerite du Brandebourg, la veuve et troisième épouse de son père. Elle est éduquée à la cour d’Albert III de Brandebourg et elle est destinée à devenir la femme de son fils Othon V de Brandebourg. La mort inopinée de celui-ci en 1298 réduit ce projet à néant.

Étant la dernière représentante des Piasts de Grande-Pologne, elle est un parti intéressant pour tout prétendant à la couronne polonaise. Les puissants de Grande Pologne acceptent que Venceslas II devienne roi de Pologne, à la condition qu’il épouse Élizabeth Ryksa dès qu’elle aura atteint l’âge de quinze ans. Il se fiance avec Élizabeth Ryksa qui s’installe à Prague. Venceslas II est couronné roi de Pologne à Gniezno le . Le , à la cathédrale de Prague, Élizabeth Ryksa épouse Venceslas II et elle est couronnée reine de Bohême et de Pologne par Henri de Wierzbno. Une petite fille prénommée Agnès naît de cette union, quelques jours avant le décès de Venceslas le . La dynastie des Premyslides s’éteint le , avec la mort de Venceslas III, le fils de Venceslas II.

Élizabeth Ryksa devient de nouveau un parti intéressant pour qui veut monter sur le trône de Bohême et de Pologne. C’est le fils du roi des Romains Albert Ier de Habsbourg, Rodolphe de Habsbourg, qui épouse Élizabeth Ryksa le , et qui devient roi de Bohême. Rodolphe décède quelques mois après son mariage, le . Alors qu’elle n’a pas encore vingt ans, Élizabeth Ryksa devient veuve pour la seconde fois. Elle achète la région de Hradec Kralove.

Une guerre civile éclate en Bohême, mettant aux prises deux prétendants au trône, Henri de Carinthie et Frédéric de Habsbourg, le frère de Rodolphe. Son beau-frère perd la guerre et Élizabeth Ryksa doit fuir. En , elle sera autorisée à revenir à Hradec Kralove où elle encouragera le développement de l’art et de la culture.

En 1310, Jean de Luxembourg épouse Élisabeth, une fille du premier mariage de Venceslas II, et devient roi de Bohême. Élizabeth Ryksa rejoint le camp des opposants au nouveau roi. Deux raisons expliquent ce choix. Tout d’abord, elle est blessée dans son orgueil parce que Jean de Luxembourg lui a préféré sa belle-fille. Ensuite, elle vit une histoire d’amour avec Henri de Lipa, le leader de l’opposition. En 1315, Henri est arrêté et emprisonné. La puissance d’Élizabeth Ryksa est telle que le roi de Bohême est obligé de relâcher son prisonnier en .

En 1317, Henri Ier de Jawor épouse Agnès, la fille d’Élizabeth Ryksa. En 1321, Élizabeth Ryksa vend la région de Hradec Kralove et s’installe avec Henri à Brno. Les relations avec Jean de Luxembourg se réchauffent.

Henri décède le . Élizabeth Ryksa se retire dans un couvent. Quatre ans plus tard, en compagnie de sa fille, elle fait un pèlerinage de plusieurs mois dans les sanctuaires de Rhénanie.

Élizabeth Ryksa s’éteint le à Brno. Elle est inhumée à côté d’Henri de Lipa. Elle a laissé toute sa fortune à des institutions religieuses de Bohême et de Pologne.