Élisabeth d'Autriche (1526-1545)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Élisabeth d'Autriche.
Élisabeth d'Autriche (1526-1545)
Image illustrative de l'article Élisabeth d'Autriche (1526-1545)
Titre
Reine consort de Pologne
Grande-duchesse consort de Lituanie
Couronnement 8 mai 1543
en la cathédrale du Wawel à Cracovie
Prédécesseur Bona Sforza
Successeur Barbara Radziwiłł
Biographie
Dynastie Habsbourg
Date de naissance 9 juillet 1526
Lieu de naissance Linz (Autriche)
Date de décès 15 juin 1545 (à 18 ans)
Lieu de décès Vilnius (Lituanie)
Père Ferdinand Ier du Saint-Empire
Mère Anne Jagellon
Conjoint Sigismond II de Pologne

Élisabeth d'Autriche, (9 juillet 1526 - 15 juin 1545), était une archiduchesse d'Autriche et princesse de Hongrie et de Bohème, devenue, par mariage, reine consort de Pologne et grande-duchesse consort de Lituanie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élisabeth d'Autriche naquit le 9 juillet 1526, à Linz. Elle était l'aînée des quinze enfants issus du mariage de l'archiduc Ferdinand d'Autriche. Un mois et demi après la naissance de son premier enfant, celui-ci devint roi de Hongrie et de Bohème, sa femme Anne Jagellon héritant de la couronne de son frère, Louis II, mort sans descendance. Archiduchesse d'Autriche, Élisabeth fut également titrée princesse de Hongrie et de Bohème.

Dès sa naissance, la petite Princesse fut la cible de nombreuses convoitises, puisqu'étant la nièce du maître de l'Europe, Charles Quint, Empereur et roi d'Espagne. De fait, elle reçut une éducation très complète, digne d'une future reine. Toutefois, elle souffrait d'étranges crises, plus ou moins violentes, qui la rendaient incontrôlable. Le temps allant, elle révéla une évidente épilepsie.

Sa maladie ne l'empêcha pas, cependant, de trouver un parti digne d'elle. En effet, en 1543, elle épousa Sigismond II Jagellon, roi de Pologne et grand-duc de Lituanie. Malheureusement, cette union ne trouva jamais l'harmonie, le Roi préférant le lit de ses maîtresses à celui de son épouse, qu'il tint constamment en dehors des affaires d'État. Élisabeth, malade et désespérée, n'eut pas d'enfants, et, le 15 juin 1545, mourut dans de mystérieuses circonstances à Vilnius. Elle n'avait que 19 ans.

Empoisonnée?[modifier | modifier le code]

La mort de la Reine fut l’objet de nombreuses rumeurs d’empoisonnement, dont sa belle-mère, Bona Sforza, une ennemie des Habsbourg, fut accusée. Mais, aucune preuve tangible n'ayant pu être portée à l'encontre de la reine douairière de Pologne, celle-ci ne fut donc pas inquiétée.

Élisabeth fut enterrée à la cathédrale de Vilnius. Son mari se remaria deux fois, avec sa maîtresse, Barbara Radziwiłł, d'abord, puis avec Catherine d'Autriche, propre sœur cadette de sa première épouse.

Ascendance[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]