Élisabeth Morin-Chartier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morin.
Élisabeth Morin-Chartier
Élisabeth Morin-Chartier en mai 2013.
Élisabeth Morin-Chartier en mai 2013.
Fonctions
Députée européenne
En fonction depuis le 24 mai 2007
Élection 7 juin 2009
Réélection 25 mai 2014
Législature 7e et 8e
Présidente du conseil régional
de Poitou-Charentes
28 juin 20022 avril 2004
Prédécesseur Jean-Pierre Raffarin
Successeur Ségolène Royal
Biographie
Nom de naissance Élisabeth Boutin
Date de naissance 10 octobre 1947 (66 ans)
Lieu de naissance Ceaux-en-Couhé, Vienne (France)
Nationalité Française
Parti politique UMP
Profession Enseignante

Élisabeth Morin-Chartier[1], née Boutin, le 10 octobre 1947 à Ceaux-en-Couhé (Vienne), inspectrice générale de l'administration de l'Éducation nationale et de la recherche, est une femme politique française, députée au Parlement européen. Elle est depuis mars 2013, présidente de European Union of Women - Union européenne des Femmes.

Membre de l'UMP, elle est députée européenne PPE. Elle est restée élue au Conseil régional de Poitou-Charentes jusqu'aux élections régionales de mars 2010, où elle ne s'est pas représentée.

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

En 1969, ayant écrit un mémoire sur La femme dans les poèmes homériques, elle obtint une maîtrise d'histoire ancienne. La même année, elle est titulaire d’un troisième cycle d'histoire des religions. L'année suivante, elle est reçue au CAPES d'histoire-géographie. Elle enseigne durant quinze ans, dans des établissements de la Vienne.

En 1984, elle est nommée chargée de mission au rectorat de Poitiers où elle s'occupe de la rénovation des collèges puis de l'action culturelle en milieu scolaire.

En 1985 elle devient directrice adjointe du Centre régional de documentation pédagogique (CRDP). En 1988, elle ouvre l'antenne du Centre national d'enseignement à distance (CNED) sur le site du Futuroscope, et elle y occupe les fonctions de proviseur et directrice du CNED. Elle est chargée de préparer la délocalisation du CNED sur le site du Futuroscope, avant d'être nommée, en 1994, à la direction générale du centre.

En 1995, reçue au concours d'inspecteur d'académie, elle est responsable de la formation des inspecteurs d'académie à l'École supérieure de l'éducation nationale.

Le 25 avril 2001, elle est nommée inspectrice générale de l'administration de l'Éducation nationale et de la recherche. Elle exerce cette activité jusqu'à son entrée au Parlement européen le 24 mai 2007.

Fin janvier 2014, elle est désignée pour être n°2 de la liste UMP de la circonscription Ouest pour les élections européennes de la même année. Le 2 juillet 2014, elle est élue questeur du Parlement européen.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

  • Membre du Conseil économique et social de septembre 2004 à mai 2007, nommée par le Premier ministre dans le collège des personnalités qualifiées dans le domaine économique, social, scientifique ou culturel ; membre de la Section des économies régionales et de l'aménagement du territoire ; vice-présidente de la Délégation pour l'Union européenne.
  • Membre du Bureau du groupe PPE au Parlement européen, elle est membre de l'Assemblée politique du Parti populaire européen depuis 2009
  • Secrétaire nationale de l'UMP et membre du bureau politique depuis 2013.
  • Présidente de European Union of Women - Union Européenne des Femmes depuis 2013.

Mandats[modifier | modifier le code]

  1. Conseillère régionale de Poitou-Charentes : 1998 - 2010
  2. Conseillère municipale de Poitiers (opposition) mars 2001 - juin 2002.
  3. Membre du Parlement européen (depuis mai 2007, réélue en 2009 et 2014).
    • Questeur du Parlement européen
    • Membre titulaire de la Commission de l'Emploi et des Affaires sociales
    • Membre suppléante de la Commission Culture et Éducation
    • Membre de la délégation pour les relations avec les États-Unis,
    • membre de l'intergroupe Viticulture, fruits et légumes, traditions et qualité alimentaire,
    • Membre de l'intergroupe MAC « Les députés contre le cancer »
    • Membre du groupe Alzheimer Europe.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Les Partis politiques à l'époque de Jules César, Maspero, 1976.
  • Manger autrefois en Poitou, CNDP, 1981 (prix de la fondation de France), 3e édition chez geste éditions : 1995
  • Patrimoine et environnement en milieu urbain, CNDP, 1984.
  • Aux urnes, citoyens, CNDP, 1986.
  • « Les marchés du multimédia », Les Échos, 1995.
  • articles sur les nouvelles technologies et l'enseignement à distance dans Canal Éducation

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Veuve de Jean-Claude Morin, inspecteur d'Académie (décédé en 2003), épouse de Philippe Chartier, radiologue (2008)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]