Claude Élien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Élien le Sophiste)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Élien.

Claude Élien ou Élien (en latin Claudius Aelianus, en grec ancien Κλαύδιος Αἰλιανός / Klaúdios Ailianós), surnommé Élien le Sophiste, né vers 175 à Préneste et mort vers 235 à Rome est un historien et orateur romain de langue grecque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Selon la Souda, il est originaire de Préneste (l'actuelle Palestrina), dans le Latium. Par la suite, il s’installe à Rome — il indique lui-même être citoyen romain. Cependant, la Souda indique qu’il « prend le nom de Claudius », ce qui tend à indiquer un statut d’affranchi. Il étudie l'éloquence auprès de Pausanias le Rhéteur et se choisit pour maîtres spirituels Nicostrate, Dion Chrysostome et surtout Hérode Atticus. Il devient ensuite lui-même maître de rhétorique et, suivant Philostrate : Vie des sophistes (en) (II, 31), gagne le surnom de μελίγλωττος / melíglôttos(« à la langue de miel »).

Mettant fin à sa carrière d’orateur en raison de ses maigres performances à la déclamation, Élien se tourne ensuite vers l’écriture (το ξυγγράφειν / to xyggraphein, « composer en prose »). Ses contemporains louent la qualité de sa plume et Philostrate remarque qu’il emploie un attique très pur, « comme un Athénien de la Mésogée (el) », c’est-à-dire du cœur de l’Attique. Élien témoigne avoir été initié à L'Iliade dès son plus jeune âge (Caractéristiques des animaux, XVI, 25) et « aimer [les Grecs] par-dessus tout » (Histoire variée, IX, 32).

Il ne se marie pas et n'a pas d'enfants. La seule charge publique qu’il assume est celle de grand-prêtre du sanctuaire de la Fortune, à Préneste. Il meurt à plus de 60 ans, sans avoir jamais quitté l’Italie.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Deux des œuvres d’Élien ont survécu. L’Histoire variée (Ποικίλη ἱστορία / Poikílê historia) comprend originellement 14 livres, dont seuls des fragments nous sont parvenus. Ce titre, retenu par la tradition moderne, est celui donné par la Souda (Xe siècle), qui cite également l’ouvrage sous le nom de Narration variée (Ποικίλη ἀφήγησις / Poikilê aphêgêsis) — Jean Stobée (Florilège, Ve siècle) préférant celui d’Histoire mêlée (Σύμμικτος ἱστορία / Symmiktos historia) et Étienne de Byzance celui d’Entretien historique (Ἱστορική διάλεξις / Historikê dialexis).

Élien y compile des anecdotes reprises de différents auteurs anciens (Aristote, Pline, Ctésias, etc.) sur une palette de sujets très large. Ainsi, le recueil commence par : « Les poulpes ont un estomac étonnant et sont imbattables dans leur capacité d’avaler n’importe quoi. » Élien enchaîne ensuite sur le tissage des vêtements, puis sur les grenouilles d’Égypte. Ses auteurs de référence ne sont pas nommés, et d’autres sources montrent qu’il altère fréquemment le style des extraits qu’il sélectionne. L'ouvrage vaut surtout par sa conservation d'auteurs depuis perdus.

Histoire naturelle[modifier | modifier le code]

Les Mœurs des animaux ou Caractéristiques des animaux ou De la nature des animaux (Περὶ Ζῴων Ἰδιότητος / Perì Zôiôn Idiótêtos) traitent d’histoire naturelle. Il s’agit également d’une compilation d’anecdotes, sans tentative de classification, cette fois en dix-sept livres, divisés en chapitres très courts.

Il cite 70 espèces de mammifères, 109 espèces d’oiseaux, une cinquantaine de reptiles et environ 130 poissons. Certaines espèces qu’il cite n’ont été identifiées qu’à l’époque moderne, à l’instar de son rat épineux découvert en Égypte par Étienne Geoffroy Saint-Hilaire ou le sanglier à cornes, un babiroussa redécouvert au XVIIe siècle. D’autres espèces sont inconnues et probablement fantaisistes. On y trouve même un dragon et un bœuf à cinq pattes.

On connaît également de lui un traité sur le porc et sur quelques oiseaux, ainsi qu’une correspondance (Epistolæ rusticæ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Éditions en latin[modifier | modifier le code]

Éditions en français[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles[modifier | modifier le code]

Articles de dictionnaire[modifier | modifier le code]
Études[modifier | modifier le code]
  • (en) Harry Thurston Peck, Harper's Dictionary of Classical Antiquities, Harper & Brothers, New York, 1898 [lire en ligne].
  • A. Lukinovich et A.-F. Morand, introduction de l’Histoire variée, éd. Belles Lettres, coll. « La Roue à livres », 1991 (ISBN 2251339116).
  • Suzanne Saïd, Monique Trédé et Alain Le Boulluec, Histoire de la littérature grecque, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Premier Cycle »,‎ 1997 (ISBN 2130482333 et 978-2130482338).