Élie de Riols de Fonclare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Officier général francais 3 etoiles.svg Jacques Élie de Riols de Fonclare
Le Miroir présentant les généraux Fonclare, à gauche et Charles Corvisart, deux des vainqueurs de Verdun.
Le Miroir présentant les généraux Fonclare, à gauche et Charles Corvisart, deux des vainqueurs de Verdun.

Naissance
Lalinde Dordogne
Décès (à 87 ans)
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de division
Années de service 1876 – 1919
Conflits Première Guerre mondiale
Commandement 127e Régiment d'Infanterie
1re Division d'Infanterie
33e Corps d'Armée
1er Corps d'Armée
15e Corps d'Armée
Distinctions Légion d'honneur
Croix de Guerre 1914-1918
Médaille interalliée 1914-1918
Médaille Commémorative du Tonkin
Médaille commémorative de la Grande Guerre
Médaille coloniale

Jacques Élie de Riols de Fonclare (-) est un général de division français dont le nom est associé à la Première Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Jacques de Riols de Fonclare et de Marie de Chaudruc de Crazannes, il est entré à l'Ecole spéciale militaire en octobre 1876 et devint sous-lieutenant au 20e RI en 1878. Puis instructeur à la même école en décembre 1893 à mars 1898. Il fut colonel du 127e RI le 24 septembre 1912 puis commandant de la 1ere brigade d'infanterie de la Ve Armée le 3 septembre 1914. Il a été en Tunisie de 1881 à 1883 avec une interruption du 27 octobre 1881 au 14 février 1882. Puis au corps expéditionnaire du Tonkin d'octobre 1887 à février 1888 au 1er régiment de Zouaves.

Grades[modifier | modifier le code]

  • 24/09/1912: colonel.
  • 12/09/1914: général de brigade à titre temporaire.
  • 18/12/1914: général de brigade.
  • 06/10/1916: général de division à titre temporaire.
  • 31/12/1916: général de division.

Décorations[modifier | modifier le code]

Postes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Côtes S.H.A.T.: 9 Yd 662