Éliciteur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un éliciteur est une molécule produite par un agent phytopathogène ou un ravageur, qui induit chez une plante la production de phytoalexines et par extension, une molécule qui déclenche les mécanismes de défense des plantes avec production de substances défensives (Zaccomer, 1995 ; Nürnberger, 1999).

Cette molécule est un stimulateur des défenses naturelles (SDN) de la plante. Elle peut provenir d'organismes vivants, phytopathogène telle β-glucanes et la chitine issus de la paroi des champignons, ou des oligogalacturonides dérivés de la pectine des parois des cellules végétales (Kauffmann et al, 1999). Mais elles peuvent provenir également de végétaux telle la laminarine, provenant d'une algue ou encore des molécules chimiques qui induisent une réaction de défense de la plante par mimétisme de molécules phytopathogènes. L’utilisation de micro-organismes ou de molécules élicitrices (éliciteurs ou Stimulateurs de Défense Naturelle (SDN)), capables d’activer au moins l’une des réponses typiques de défense des plantes, et ce sans infection, peut dès lors se révéler être une solution vertueuse pour protéger les plantes efficacement, proprement et durablement contre les stress qu’elles subissent.

Défense de la plante[modifier | modifier le code]

Les plantes sont des organismes qui ne peuvent échapper aux conditions défavorables de leur environnement. Pour faire face aux stress biotiques (agents pathogènes) et abiotiques (froid, stress hydrique…), des mécanismes de défense sont apparus au cours de l’évolution au sein des plantes. Les plantes possèdent ainsi le potentiel naturel pour se défendre contre ces agressions et pour limiter leurs effets délétères. Les plantes sont ainsi plus ou moins naturellement tolérantes face à ces stress. La plante reconnaît l'éliciteur par un processus assez complexe de molécule à la surface de contact avec le pathogène. Ces éliciteurs poussent la plante à produire des substances dites de défense.

Défense du phytophagène[modifier | modifier le code]

Face à la reconnaissance de la plante d'éliciteurs, le pathogène produit des effecteurs. Un effecteur peut agir de deux façons sur la plante. Soit il induit la production de molécules qui vont induire une voie de défense, antagoniste de celle efficace contre le pathogène, soit il arrête la production d'une molécule de défense de la plante.