Électronique moléculaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'électronique moléculaire (parfois appelée molectronique) est un thème interdisciplinaire qui couvre la physique, la chimie et la science des matériaux. L'élément unificateur est le recours à des « briques » moléculaires pour la fabrication de composants électroniques, qu'ils soient actifs ou passifs. Le concept de l'électronique moléculaire a suscité beaucoup d'enthousiasme parmi les scientifiques mais également parmi les aficionados de science-fiction, en raison de la perspective de réduction de la taille en électronique, grâce au contrôle des propriétés à l'échelle moléculaire. L'électronique moléculaire est à ce titre la brique qui permet d'étendre la Loi de Moore au-delà de la limite prévue pour les circuits intégrés conventionnels en silicium.

En raison de la large utilisation de l'expression, l'électronique moléculaire peut être divisée en deux disciplines distinctes mais connexes : les matériaux moléculaires pour l'électronique qui utilisent les propriétés des molécules pour affecter les propriétés intrinsèques du matériaux, et l'électronique à l'échelle moléculaire qui se concentre sur des applications à une seule molécule[1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. M.C. Petty, M.R. Bryce et D. Bloor, Introduction to Molecular Electronics, New York, Oxford University Press,‎ 1995 (ISBN 0195211561), p. 1-25
  2. James M. Tour et al., Recent advances in molecular scale electronics, vol. 852, Annals of the New York Academy of Sciences,‎ 1998, p. 197-204

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • K. Kwok et J.C. Ellenbogen, Moletronics: future electronics, vol. 5, Materials Today,‎ 2002 (lire en ligne), p. 28-37
  • P. Cassoux, Molecular Metals: Staying Neutral for a Change, vol. 291, Science Science,‎ 2001, p. 263-264
  • Noel S. Hush, An Overview of the First Half-Century of Molecular Electronics, vol. 1006, Annals of the New York Academy of Sciences,‎ 2003, p. 1–20
  • M. Bendikov, F. Wudl et D.F. Perepichka, Tetrathiafulvalenes, Oligoacenenes, and Their Buckminsterfullerene Derivatives: The Brick and Mortar of Organic Electronics, vol. 104, Chemical Reviews,‎ 2004, p. 4891-4945