Élections municipales sud-africaines de 1995-1996

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les élections locales sud-africaines de 1995 furent les premières élections locales de l'Afrique du Sud post-apartheid. Elles virent la victoire du Congrès national africain au pouvoir mais aussi de bons scores pour les partis d'oppositions comme le FF ou le DP. Le Parti national et l'IFP sont en légère baisse par rapport à leurs scores de 1994.
Le Parti conservateur participe lui à ces élections mais s'écroule a moins de 1 % des suffrages, nettement devancé par le Front de la liberté du général Viljoen.

Le taux de participation (48,79 %)[1] fut bien en deçà des élections de 1994.

Résultats nationaux[modifier | modifier le code]

Partis Leaders Votes % Sièges
Congrès national africain Nelson Mandela 5 033 855 58,02 6032
Parti national Frederik de Klerk 1 563 465 18,02 1814
Inkatha Freedom Party Mangosuthu Buthelezi 757 704 8,73 754
Parti démocratique Zach de Beer 302 006 3,48 138
Front de la liberté Constand Viljoen 230 845 2,66 159
Congrès panafricain Motsoko Pheko 104 455 1,2 27
Parti conservateur Ferdinand Hartzenberg 68 595 0,79 57
Parti chrétien-démocrate africain Lucas Mangope 66 985 0,77 8
Autres 422 587 4,27 1097
Total 8 619 065 100,00 11 368

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]