Élection municipale de 2008 à Limoges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'hôtel de ville

Les élections municipales françaises de 2008 se sont déroulées les 9 et 16 mars 2008.

Contexte[modifier | modifier le code]

Conseil municipal Limoges.PNG

Alain Rodet, 63 ans, est maire PS de la ville depuis 1990, date à laquelle il a succédé à Louis Longequeue, décédé. Limoges est dirigée par la gauche depuis 1912, date à laquelle Léon Betoulle, député, accéda au fauteuil de maire, en exceptant la période d'Occupation, où André Faure, classé à droite, fut installé par le régime de Vichy.

Limoges semblait être une des villes françaises de plus de 100 000 habitants où l'issue du scrutin était la moins indécise. Alain Rodet avait été réélu au 1er tour en 2001, fait plutôt inhabituel pour une grande ville, en profitant notamment de la division de la droite. Ses adversaires, assez résignés dans l'ensemble à une défaite face à un maire considéré[Par qui ?] comme « inamovible », ont espéré l'obliger cependant à un 2nd tour en mettant en avant leur division en 2001.

Bilan[modifier | modifier le code]

Limoges municipales 2008 par bureau.png

Candidats et projets[modifier | modifier le code]

LO[modifier | modifier le code]

  • Claudine Roussie a conduit la Liste ouvrière

Elle obtient 1,96 % des voix (938 voix).

LCR[modifier | modifier le code]

  • Daniel Clérembaux, 52 ans, syndicaliste, a conduit la liste 100 % à gauche.

Il obtient 6,99 % des voix (3348 voix).

PS-PCF-ADS-MRC-PRG et L.E.[modifier | modifier le code]

  • Alain Rodet, 63 ans, économiste, a conduit la liste Grand Limoges : Notre ville, c'est notre vie.

Il est réélu dès le 1er tour avec 56,45 % des voix (27 057 voix).

Verts[modifier | modifier le code]

Il obtient 5,32 % des voix (2 546 voix).

MoDem[modifier | modifier le code]

  • Jean-Jacques Bélézy, 49 ans, architecte, a conduit la liste Limoges Démocrate.

Il obtient 8,46 % des voix (4 054 voix).

UMP-NC[modifier | modifier le code]

  • Camille Geutier, 70 ans, commerçant retraité, a conduit la liste Limoges en mieux, Limoges en bleu.

Il obtient 20,84 % des voix (9 988 voix).

Résultats[modifier | modifier le code]

À l'issue de ce scrutin, Alain Rodet est donc facilement reconduit dans ses fonctions, pour un nouveau mandat de 6 ans. Il nomme au poste de première adjointe la députée Monique Boulestin, première femme à occuper ce poste à Limoges.

L'extrême-gauche est pour la première fois représentée au conseil municipal de Limoges, alors que l'extrême-droite en disparaît. La droite enregistre un très faible score pour une grande ville. Le centre signe un score honorable lui permettant d'envoyer deux élus.

Candidats Parti politique 1er tour
Alain Rodet PS-PCF-ADS-MRC-PRG-Limoges Ecologie 56,45 % Réélu
Camille Geutier UMP-NC 20,84 % Battu
Jean-Jacques Bélézy MoDem 8,46 % Battu
Daniel Clérembaux LCR 6,99 % Battu
Cyril Cognéras Les Verts 5,31 % Battu
Claudine Roussie LO 1,96 % Battue
Le nouveau conseil municipal