Élections législatives maliennes de 2013

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 2007 Drapeau du Mali
Élections législatives
maliennes de 2013
24 novembre et 15 décembre 2013
Postes à élire  147
Ibrahim Boubacar Keïta par Claude Truong-Ngoc décembre 2013 (cropped).jpg
RPM – Ibrahim Boubacar Keïta
Sièges obtenus 66
Black - replace this image male.svg
URD – Younoussi Touré
Sièges obtenus 17
Dioncounda Traore photo officielle de campagne 3 Mali 2012.jpg
ADEMA-PASJ – Dioncounda Traoré
Sièges obtenus 16

Les élections législatives maliennes de 2013 se sont déroulées les 25 novembre et 15 décembre 2013[1]. Elles étaient à l'origine prévues en juillet 2012 mais furent reportées suite au coup d'État du 21 mars[2],[3]. Annoncées au départ en même temps que le premier tour de la présidentielle de juillet[4], elles sont ensuite de nouveau reportées.

Contexte[modifier | modifier le code]

Après l'élection présidentielle de juillet, ces législatives doivent parachever le retour du Mali vers un État de droit. Néanmoins, une certaine déception envers le nouveau président, Ibrahim Boubacar Keïta, et un mode de scrutin peu clair participent à rendre l'élection moins attractive que celle de l'été dernier. Momouni Soumano, directeur du Centre malien pour le dialogue interpartis et la démocratie analyse le climat politique : « La situation est délicate pour le pouvoir en ce moment. On se rend compte de la faiblesse de l'État qui ne parvient pas à rétablir l'ordre à Kidal ni à provoquer de sursaut »[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]