Élections législatives locales de 2011 à Brême

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
2007 Flag of Bremen.svg 2015
Élections législatives locales à Brême de 2011
Portrait Buergermeister Boehrnsen.jpg Karoline Linnert.jpg Dr. Rita Mohr-Lüllmann.jpg
Jens Böhrnsen Karoline Linnert Rita Mohr-Lüllmann
SPD Alliance 90 / Les Verts CDU
38,5 % des voix 22,5 % des voix 20,2 % des voix
+1,8 +6 -5,4
36 élus 21 élus 20 élus
+4 +7 -3
Die Linke logo.svg Sin foto.svg Freie Demokratische Partei, Deutschland (logo - 2005).svg
Kristina Vogt Jan Timke Oliver Möllenstädt
Die Linke BIW FDP
05,8 % des voix 03,7 % des voix 02,5 % des voix
-1,6 +2,9 -3,5
5 élus 1 élu 0 élu
-2 = -5
Ministre-président du Land sortant : Jens Böhrnsen (SPD)
Ministre-président du Land élu : Jens Böhrnsen (SPD)

Les élections législatives locales de 2011 à Brême (Bürgerschaftswahl in Bremen 2011) se tiendront le 22 mai 2011 afin d'élire les 83 membres de la 18e législature du Bürgerschaft de la ville-Land de Brême.

Contexte[modifier | modifier le code]

Lors des élections du 13 mai 2007, le Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD), au pouvoir, seul ou en coalition, depuis 1945, avait confirmé sa domination sur la ville-Land en remportant 37 % des voix, en net recul de cinq points par rapport au scrutin de 2003. Le président du Sénat, Jens Böhrnsen, avait alors mis fin à la grande coalition formée en 1995 avec l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU), qui accusait une chute de quatre points avec 26 % des suffrages, pour lui préférer une coalition rouge-verte avec le parti de l'Alliance 90 / Les Verts, crédité de 16 % des voix, soit une progression de quatre points.

Le nouveau parti de la gauche radicale, Die Linke, était parvenu à faire son entrée au Bürgerschaft en obtenant 8 % des voix, tandis que le Parti libéral-démocrate (FDP) avait réussi, avec 6 % des suffrages, à y faire son retour.

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Principes généraux[modifier | modifier le code]

Suite à une réforme électorale, tout citoyen âgé d'au moins seize ans peut voter. Brême et Bremerhaven, les deux seules villes qui forment le Land, vont constituer chacune une circonscription séparée, qui envoient respectivement 68 et 15 élus au Bürgerschaft.

Le scrutin cumule la représentation proportionnelle selon la méthode de Sainte-Laguë, le vote cumulatif et le panachage.

Application concrète[modifier | modifier le code]

Chaque parti présente une liste dans les deux circonscriptions. Les électeurs disposent ensuite de cinq voix, qu'ils répartissent comme ils l'entendent entre tous les candidats, étant entendu qu'ils peuvent utiliser une ou plusieurs voix pour voter en faveur d'une liste dans son ensemble. Toute voix portée sur un candidat va compter également pour la liste sur laquelle il se présente.

À la fin du scrutin, les sièges sont répartis proportionnellement entre les listes ayant recueilli, dans l'une ou l'autre des circonscriptions, au moins 5 % des suffrages exprimés. Ensuite, on soustrait du nombre total de sièges les députés élus grâce au vote cumulatif, et on attribue le quota restant aux candidats de la liste.

Principaux partis et chefs de file[modifier | modifier le code]

Parti Chef de file Résultat en 2007
Parti social-démocrate d'Allemagne
Sozialdemokratische Partei Deutschlands
Jens Böhrnsen
Président du Sénat
32 députés
36,72 % des voix
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne
Christlich Demokratische Union Deutschlands
Rita Mohr-Lüllmann 23 députés
25,64 % des voix
Alliance 90 / Les Verts
Bündnis 90/Die Grünen
Karoline Linnert
Sénatrice pour les Finances
14 députés
16,49 % des voix
Die Linke Kristina Vogt 7 députés
8,44 % des voix
Parti libéral-démocrate
Freie Demokratische Partei
Oliver Möllenstädt 5 députés
5,98 % des voix

Campagne[modifier | modifier le code]

Sondages[modifier | modifier le code]

Institut Date CDU SPD Verts FDP Die Linke
FgW 13.05.2011 19,0 % 37,0 % 24,0 % 4,0 % 6,0 %
Infratest 12.05.2011 20,0 % 36,0 % 24,0 % 3,0 % 7,0 %
Emnid 30.04.2011 22,0 % 37,0 % 24,0 % 4,0 % 7,0 %
Forsa 19.02.2011 23,0 % 38,0 % 22,0 % 4,0 % 7,0 %
Konkret 22.12.2010 22,8 % 33,4 % 19,4 % 3,3 % 8,5 %
Emnid 30.03.2010 25,0 % 35,0 % 17,0 % 5,0 % 11,0 %
Dernières élections 13.07.2007 25,6 % 36,7 % 16,5 % 6,0 % 8,4 %

Résultats[modifier | modifier le code]

Composition politique de la nouvelle législature.
Parti Voix  % +/- Sièges +/-
Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) 504 333 38,5 % +1,8 36 +4
Alliance 90 / Les Verts (B90/Die Grünen) 293 440 22,5 % +6,0 21 +7
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) 265 844 20,2 % -5,4 20 -3
Die Linke 73 681 5,8 % -1,6 5 -2
Les citoyens en colère (BIW) 48 475 3,7 % +2,9 1 ±
Parti libéral-démocrate (FDP) 31 127 2,5 % -3,5 0 -5
TOTAL (participation : --,-- %) 93,2 % n/a 83 n/a

Liste des membres de la dix-huitième législature du Bürgerschaft de Brême

Conséquences[modifier | modifier le code]

Le 30 juin 2011, le social-démocrate Jens Böhrnsen est réinvesti ministre-président du Land. Il est soutenu par une coalition verte-rouge, formée avec les écologistes.