Élections législatives camerounaises de 2007

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 2002 Drapeau du Cameroun 2013 Suivant
Élections législatives camerounaises de 2007
22 juillet 2007
Type d’élection  Législatives
No flag.svg
Rassemblement démocratique du peuple camerounais
Sièges obtenus 153 Green Arrow Up.svg 4
No flag.svg
Social democratic front
Sièges obtenus 16 Red Arrow Down.svg 6
No flag.svg
Union nationale pour la démocratie et le progrès
Sièges obtenus 6 Green Arrow Up.svg 5
Blue flag waving.svg
Union démocratique du Cameroun
Sièges obtenus 4 Red Arrow Down.svg 1
Red flag waving.svg
Mouvement Progressiste
Sièges obtenus 1 Green Arrow Up.svg 1

Des élections législatives ont eu lieu au Cameroun le 22 juillet 2007, en même temps que les élections municipales[1].

Candidats[modifier | modifier le code]

La date limite fixée pour le dépôt des candidatures, prévue le 9 mai, a été reportée au 14 mai. Chaque candidat doit déposer une caution de 500 000 francs Cfa[1].

1 274 candidats, issus de 41 partis politiques se présentent[2].

Résultats et contestations[modifier | modifier le code]

Selon les résultats provisoires, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) du président Paul Biya a remporté au moins 152 des 180 sièges de l'Assemblée nationale, contre moins d'une vingtaine à l'opposition. L'opposition conteste ces résultats, évoquant des fraudes massives. Les partis politiques camerounais ont déposé en tout 103 recours en annulation partielle. Le président du Social Democratic Front (SDF, opposition) John Fru Ndi a réclamé le 31 juillet leur annulation[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Législatives: Remue-ménage dans les partis, L'Express, 10 mai 2007
  2. 1274 candidats en compétition pour les 180 sièges de député au Cameroun, Apa, 1er juin 2007
  3. Législatives au Cameroun : 103 recours en annulation devant la Cour suprême, Afp, 30 juillet 2007