Élections législatives camerounaises de 1992

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 1988 Drapeau du Cameroun 1997 Suivant
Élections législatives camerounaises de 1992
Gouvernement
Sortant
Élu

Des élections législatives ont eu lieu au Cameroun le 1er mars 1992. Il s'agit des premières élections avec plusieurs partis depuis 1964. Elles sont remportées par le Rassemblement démocratique du peuple camerounais qui obtient 88 des 180 sièges.

Contexte[modifier | modifier le code]

Depuis décembre 1990 et l'introduction du multipartisme, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais n'est plus le seul parti autorisé. Ainsi, 32 partis différents présentent des candidats, même si le RDPC est le seul à être présent dans tous les départements[1]. Le Social democratic front et l'Union démocratique du Cameroun boycottent ce scrutin.

Résultats[modifier | modifier le code]

Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais remporte ces élections mais n'obtient pas la majorité absolue, avec 88 sièges sur 180. Trois autres partis obtiennent des sièges[2].

Parti Votes % Sièges +/-
Rassemblement démocratique du peuple camerounais 989 044 45,5 88 -92
Union nationale pour la démocratie et le progrès 770 586 35,5 68 Nouveau
Union des populations du Cameroun 189 542 8,7 18 Nouveau
Mouvement pour la défense de la République 87 446 4,0 6 Nouveau
Parti des démocrates camerounais 39 758 1,8 0 -
Parti national pour le progrès 17 094 0,8 0 -
Autres partis 79 939 3,7 0 -
Votes blancs/invalides 238 200 - - -
Total 2 435 443 180 0

Composition sociologique de l'Assemblée[modifier | modifier le code]

22 des 180 élus sont des femmes, soit 12,2% de l'Assemblée[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Samuel Nkainfon Pefura, Le Cameroun : Du multipartisme au multipartisme, L'Harmattan,‎ 1996 (ISBN 9782738440525), p. 228
  2. (en) « Elections in Cameroon », sur africanelections.tripod.com (consulté le 22 mai 2013).
  3. (en) « CAMEROON Parliamentary Chamber: Assemblée nationale, 1992 », sur ipu.org (consulté le 22 mai 2013).