Élections législatives albanaises de 2013

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 2009 Drapeau de l'Albanie
Élections législatives albanaises de 2013
23 juin 2013
Type d’élection  Législative
Postes à élire  140 députés
Électorat et résultats
Population  2 821 977
  
53,50 %
Edi Rama.jpg
Alliance pour une Albanie européenne - Edi Rama
Voix 991 118
  
57,7 %
Sièges obtenus 84 Green Arrow Up.svg 14
Msc 2006-Saturday, 16.00 - 18.00-Berisha.jpg
Alliance pour l'emploi, la prospérité et l'intégration - Sali Berisha
Voix 674 433
  
39,4 %
Sièges obtenus 56 Red Arrow Down.svg 14
Bamir Topi.jpg
Nouvel Esprit démocratique - Bamir Topi
Voix 29 051
  
1,7 %
Sièges obtenus 0 Equal blue arrow.png 0
Kreshnik-Spahiu-në-konferencë.jpg
Alliance Rouge et Noire - Kreshnik Spahiu (en)
Voix 9 910
  
0,6 %
Sièges obtenus 0 Equal blue arrow.png 0
Premier ministre
Sortant
Élu

Les élections législatives albanaises de 2013 se sont déroulées le 23 juin 2013 afin d'élire les cent quarante députés de la septième législature de l'Assemblée d'Albanie, pour un nouveau mandat de quatre ans.

Elles sont remportées par le Parti socialiste.

Contexte[modifier | modifier le code]

Victoire contestée du centre-droit en 2009[modifier | modifier le code]

Aux élections législatives du 28 juin 2009, l'Alliance pour le changement (AN), dominée par le Parti démocrate d'Albanie (PDSh) du Premier ministre Sali Berisha, avait remporté 70 députés sur 140, contre 66 à l'Union pour le changement (BN), formée autour du Parti socialiste d'Albanie (PSSh) du maire Tirana Edi Rama. Les quatre derniers sièges étaient revenus à l'Alliance socialiste pour l'intégration (ASI), majoritairement constituée par le Mouvement socialiste pour l'intégration (LSI) d'Ilir Meta.

À l'issue de ce scrutin, l'ASI s'est alliée avec l'AN, donnant à Berisha la majorité nécessaire à un deuxième mandat. L'UN refusant de reconnaître le résultat du scrutin, elle a boycotté les séances de l'Assemblée pendant près d'un an.

Manifestations et boycott de l'opposition[modifier | modifier le code]

À l'appel des socialistes, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté le 21 janvier 2011 dans les rues de la capitale, pour dénoncer la fraude aux législatives, la corruption, le chômage et la pauvreté. Trois personnes meurent dans des affrontements avec la police. En mai 2011, à la suite de la victoire du PDSh aux élections municipales, notamment à Tirana, le PSSh reprend son boycott de la vie parlementaire.

Au mois de juin 2012, le ministre de l'Intérieur Bujar Nishani est élu président de la République en remplacement de Bamir Topi, qui rejoint aussitôt le Nouvel Esprit démocratique (FRD) de Gazmend Oketa, à la suite d'un scrutin tenu au Parlement en l'absence du PSSh.

Enfin, le 4 avril 2013, les trois ministres du LSI annoncent leur départ du gouvernement, Ilir Meta expliquant que leur participation à l'exécutif n'avait plus de sens. Par la suite, il se rapproche d'Edi Rama et finit par s'allier avec les socialistes, dont il avait pourtant fait scission en 2004.

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

La salle plénière de l'Assemblée.

L'Assemblée (Kuvendi, en albanais) est élue au suffrage universel direct pour une législature de quatre ans, au scrutin proportionnel à la plus forte moyenne d'Hondt. Dans le cadre des coalitions, les sièges sont ensuite répartis avec la proportionnelle à la plus forte moyenne de Sainte-Lagüe.

Les cent quarante députés sont choisis dans douze circonscriptions, qui correspondent aux douze préfectures du pays et disposent de quatre à trente-deux sièges en fonction de la population. Pour entrer à l'Assemblée, un parti doit remporter au moins 3 % des suffrages exprimés au niveau national, une coalition 5 % au minimum.

Préfecture Sièges Préfecture Sièges
Berat 8 Korçë 12
Dibër 6 Kukës 4
Durrës 13 Lezhë 7
Elbasan 14 Shkodër 11
Fier 16 Tirana 32
Gjirokastër 5 Vlorë 12

Campagne[modifier | modifier le code]

Principales forces en présence[modifier | modifier le code]

Parti Idéologie Tête de liste Score en 2009
Alliance pour une Albanie européenne (ASHE)
Aleanca për Shqipërinë Europiane
Centre-gauche
Social-démocratie, social-libéralisme, europhilie
Edi Rama 51,0 % des voix
70 députés
Alliance pour l'emploi, la prospérité et l'intégration (APMI)
Aleanca për Punësim, Mirëqenie dhe Integrim
Centre-droit
Libéralisme, conservatisme, europhilie
Sali Berisha
(Premier ministre)
46,9 % des voix
70 députés
Alliance Rouge et Noire (AK)
Aleanca Kuq e Zi
Droite
Nationalisme, conservatisme, populisme
Kreshnik Spahiu Fondée en 2012
Nouvel Esprit démocratique (FRD)
Fryma e Re Demokratike
Centre-droit
Conservatisme libéral, europhilie
Bamir Topi Fondé en 2012

Sondages[modifier | modifier le code]

Institut de sondage Date PD PS AK LSI FRD PDIU Participation
Kult[1] 8-14 décembre 2012 29.6 % 36.5 % 14.1 % 4.7 % 4.1 % 71.0 %
Gazeta Dita[2] 17-20 décembre 2012[note 1] 31.0 % 37.1 % 6.5 % 6.6 % 5.3 %
AlbStat[3] 28 décembre 2012 31.4 % 40.4 % 15.2 % 4.9 % 4.9 % 77.1 %
AlbStat[4] 21-28 janvier 2013 31.2 % 41.2 % 15.0 % 5.5 % 5.5 % 77.5 %
Kult[5] 22-31 janvier 2013 30.1 % 41.2 % 14.9 % 4.1 % 4.1 % 75 %
Piepoli[6] 24 mai 2013 37.5 % 42.5 % 2.5 % 5 % 5 % 81 %

Résultats[modifier | modifier le code]

Voix et sièges[modifier | modifier le code]

Parti Suffrages Députés
Voix  % +/- Sièges +/-
Alliance pour une Albanie européenne (ASHE) 991 118 57,7 % 84 en augmentation 14
Alliance pour l'emploi, la prospérité et l'intégration (APMI) 676 433 39,4 % 56 en diminution 14
Nouvel Esprit démocratique (FRD) 29 051 1,7 % 0 en stagnation
Alliance Rouge et Noire (AK) 9 910 0,6 % 0 en stagnation
TOTAL (participation : 53,50 %) --,-- % N/A 140 en stagnation

Analyse[modifier | modifier le code]

Conséquences[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. uniquement pour Tirana

Références[modifier | modifier le code]

  1. (sq) Zgjedhjet 2013, sondazhi i parë
  2. (sq) Sondazhi në Tiranë, PS fiton 37.1% të votave, PD 31.0% të votave
  3. (sq) Sondazh i “Albstat”: PS 40.4 për qind, gjithë opozita 60 për qind
  4. (sq) Sondazhi i dytë i AlbStat: PD ka vetëm 31.2%, PS ka 41.2% të votave
  5. (sq) SONDAZHI i dytë i Kult: PS merr 41%, PD merr 30% dhe AK është pranë 15%
  6. (sq) SONDAZHI i Piepolit: Koalicioni i majtë 50.5%, koalicioni i djathtë 42%

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]