Élections générales kényanes de 2007

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Des élections présidentielle, parlementaires et locales se sont déroulées au Kenya le 27 décembre 2007.

Les 14 248 838 électeurs ont désigné leur président, les 210 membres élus du parlement et 2 484 élus locaux[1].

Le 22 octobre, le président Mwai Kibaki a dissous le parlement, provoquant ainsi ces élections[2].

Un groupe d’observateur du Commonwealth, composé de 13 personnalités et présidé par l’ancien président de Sierra Leone, Ahmad Tejan Kabbah, présent au Kenya du 18 décembre 2007 au 1er janvier 2008, a eu pour mission de « déterminer selon son propre jugement si les élections ont été menées conformément aux normes des élections démocratiques que le Kenya s'est engagé à respecter »[3].

L’élection présidentielle[modifier | modifier le code]

Les candidats[1][modifier | modifier le code]

  • Mwai Kibaki, 75 ans, président sortant, candidat d’une nouvelle alliance, le Parti de l'unité nationale (PNU). Il est soutenu par de son prédécesseur et ancien adversaire Daniel Arap Moi, président de 1978 à 2002 et son ancien adversaire de la présidentielle de 2002, Uhuru Kenyatta.
  • Raila Odinga, 62 ans, député et ancien ministre, candidat du Mouvement démocratique orange (ODM, opposition).
  • Kalonzo Musyoka, 54 ans, avocat et ancien ministre, opposition.
  • Pius Muiru, évangéliste.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Kenya: élections générales le 27 décembre, le scrutin s'annonce serré, Afp, 26 octobre 2007
  2. Le président kényan dissout le parlement, Xinhua, 22 octobre 2007
  3. Le Commonwealth surveillera la présidentielle au Kenya, Xinhuanet 14 décembre 2007