Élections générales haïtiennes de 2006

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les élections générales de 2006 à Haïti furent un ensemble de consultations électorales visant à élire à la fois le président de la République, les députés et les sénateurs. Le premier tour fut fixé au 7 février 2006 et le second tour des élections législatives était prévu pour le 19 mars 2006, mais le gouvernement du président par intérim Boniface Alexandre a reporté le second tour au 21 avril 2006.

Ces élections générales ont vu la réélection du président René Préval pour un second mandat présidentiel.

Contexte politique[modifier | modifier le code]

Les élections de février 2006 ont marqué le retour d’Haïti sur la voie de la démocratie, après une crise qui avait duré plusieurs années.

Les élections générales de Février 2006 en Haïti ont permis, entre autres, l’avènement de la 48e Législature. Cette Législature devait normalement entrer en fonction le deuxième lundi de janvier 2006. Or, les élections n’ont pas été organisées à temps pour permettre au pays de fonctionner dans la normalité institutionnelle.

L'Agence des États-Unis pour le développement international et l'International Republican Institute ont tenté de créer un mouvement croupion du parti Lavalas pour soutenir leur candidat Marc Bazin, mais Jean-Bertrand Aristide et son parti Fanmi Lavalas ont refusé de soutenir cette candidature. Au contraire, une partie des membres du parti Lavalas a soutenu la candidature de René Préval et son mouvement politique le Front de l'Espoir, afin d'amorcer un dialogue politique et ainsi tenter de rétablir la paix et la démocratie.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Avec 90 % des bulletins de votes comptés le 13 février, le parti de René Préval arriva en tête avec 49 % des voix.

Selon Alterpresse, l'élection de février 2006, prend la forme d’un processus complexe, qui suscite des accusations de fraude de toutes parts. Le 9 février, René Préval est crédité de 65,09 % des voix, sur 31,06 % des votes comptabilisés dans le département de l’Ouest, qui représente plus de 41 % de l’électorat (Alterpresse 10/02/06). Le 11 février, il régresse à 49,10 %, dans un décompte de 75,81 % des suffrages (Alterpresse 11/02/06). Perdant finalement la majorité, il est toutefois déclaré élu, après une modification de la règle électorale. Suite aux accusations de « fraudes massives» – des images de bulletins de vote jetés dans une déchèterie ont été montrées à la télévision –, on décide de «répartir les votes blancs au prorata des votes exprimés en faveur des candidats dans la compilation des résultats » (Alterpresse 17/02/06), ce qui lui permet de dépasser de nouveau la barre des 50 %.

Le 16 février 2006, René Préval fut déclaré vainqueur avec 51,21 % des voix. Proclamé vainqueur de l'élection présidentielle le 16 février après un accord entre le gouvernement intérimaire et la commission électorale, il est investi le 14 mai 2006.

Une persécution massive sur les partisans du gouvernement Aristide évincé par le gouvernement intérimaire de Gérard Latortue avait précédé la campagne électorale de 2006. Le parti a remporté les élections du 7 février 2006 au Sénat avec 18,9 % des suffrages et treize sénateurs élus sur trente et 23 députés sur 99 à la Chambre des députés.

Élection présidentielle[modifier | modifier le code]

Résultats de l'élection présidentielle haïtienne du 7 février 2006.
Candidat Voix  %
René Préval 992 766 51,21
Leslie Manigat 240 306 12,40
Charles Henry Baker 159 683 8,24
Jean Chavannes Jeune 108 283 5,59
Luc Mesadieu 64 850 3,35
Serge Gilles 50 796 2,62
Paul Denis 50 751 2,62
Evans Paul 48 232 2,49
Guy Philippe 37 303 1,92
Luc Fleurinord 36 912 1,90
Hubert Deronceray 18 459 0,95
Marc Bazin 13 136 0,68
Rigaud Duplan 9 791 0,51
Rene Julien 8 608 0,44
Dany Toussaint 7 905 0,41
Marie Roy 7 889 0,41
Jean-Henold Buteau 6 543 0,34
Francois Romain 6 524 0,34
Frantz Perpignan 6 296 0,32
Gerard Gourge 5 852 0,30
Edouard Francisque 5 518 0,28
Jean Marie Chérestal 5 490 0,28
Jean Baptiste DeJean Belizaire C. 4 478 0,23
Turneb Delpe 4 466 0,23
Marc Antoine Destin 4 210 0,22
Joel Borgella 4 073 0,21
Nicolas Evans 4 050 0,21
Himmler Rebu 3 774 0,19
Charles Poisset Romain 3 622 0,19
Bonivert Claude 3 442 0,18
Raoul Liberis 3 270 0,17
Emmanuel Justima 3 038 0,16
Yves M. Saint-Louis 2 969 0,15
Reynold Georges 2 942 0,15
Jean Jacques Sylvain 2 414 0,12
Inscrits  ?
Votants 2 093 947
Abstention  ?
Exprimés 1 847 422
Blancs 91 219
Nuls 155 306
Les pourcentages de chaque candidat sont estimés sur la somme des bulletins exprimés et blancs

Élection législative[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Chambre des députés (Haïti).

Élection législative des 7 février et 21 avril 2006

Partis et formation politique Sièges
Fwon Lespwa/Front de l'Espoir 23
Fusion des Sociaux-Démocrates Haitienne 17
Union Nationale Chrétienne pour la Reconstruction d’Haiti 12
Oganizasyon Pèp Kap Lité 10
Alyans/Alliance Démocratique 10
Latibonit an Aksyon / L’Artibonite en Action 5
Mobilisation pour le Progrès Haïtien 3
Mouvement Chrétien pour une Nouvelle Haïti 3
Rassemblement des Démocrats Nationaux Progressistes 1
Fanmi Lavalas 1
Front pour la Reconstruction Nationale 1
Mouvman pou Rekonstriksyon Nasyonal / Mouvement pour la Reconstruction Nationale 1
Mouvement Indépendant pour la Réconcilation Nationale 1
Konbit pou Rebati Ayiti / Coumbite pour Reconstruire Haïti 1
Justice pour la Paix et le Développement -
Tèt Ansanm -
Grand Front Centre Droit -
Le Pont -
Divers -
Total des sièges à pourvoir 99

Élection sénatoriale[modifier | modifier le code]

Partis et formation politique Votants pourcentage Sièges
Fwon Lespwa/Front de l'Espoir 768 487 18,95 13
Rassemblement des Démocrats Nationaux Progressistes 433 438 10,69 1
Fusion des Sociaux-Démocrates Haitienne 400 852 9,89 4
Fanmi Lavalas 330 413 8,15 2
Oganizasyon Pèp Kap Lité 243 047 5,99 3
Union Nationale Chrétienne pour la Reconstruction d’Haiti 174 757 4,31 2
Latibonit an Aksyon / L’Artibonite en Action 110 775 2,73 2
Alyans/Alliance Démocratique 247 361 6,10 1
Mouvement Chrétien pour une Nouvelle Haïti 199 711 4,93 0
Mobilisation pour le Progrès Haïtien 149 282 3,68 0
Justice pour la Paix et le Développement 134 437 3,32 0
Tèt Ansanm 97 050 2,39 0
Front pour la Reconstruction Nationale 94 600 2,33 0
Grand Front Centre Droit 84 327 2,08 0
Mouvement Indépendant pour la Réconcilation Nationale 74 895 1,85 1
(Le Pont) 45 407 1,12 1
Divers 465 493 11,48 0
Total   100,00 % 30
Source: E-polityka, Conseil Électoral Provisoire