Élections fédérales suisses de 1979

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les élections fédérales suisses de 1979 se sont déroulées le 21 octobre 1979. Elles ont désignées la 41e législature depuis 1848. Elles portèrent sur le renouvellement des 200 sièges du Conseil national. Pour la première fois depuis 1848, le nombre de sièges au Conseil des États passa de 44 à 46, suite à la création du Canton du Jura. Le nombre de sièges à l'Assemblée Fédérale de 246 sièges n'a plus changé depuis cette année-là. Les députés furent élus pour une durée de 4 ans.

Les élections au Conseil national profitent au PRD, qui gagne quatre sièges, et à l’UDC qui en gagne deux. Les POCH entrent à la Chambre basse avec deux élus. Les Verts en font de même avec un élu et sont le premier parti au monde à envoyer un élu dans un parlement national. La participation n’atteint que 48 %. C’est la première fois depuis 1914 qu’elle descend au-dessous des 50 %. La nouvelle Chambre basse comprend 51 socialistes, 51 radicaux, 44 démocrates-chrétiens et 23 démocrates du centre. Le Parti libéral suisse qui se présente pour la première fois sous ce nouveau nom obtient 8 sièges et 8 autres sont gagnés par l'Alliance des Indépendants. Suite à la partition du Jura et de la Question jurassienne, l'Entente Jurassienne dans le Jura Sud et Unité Jurassienne dans le Jura Nord, qui militent pour la réunification des deux Juras, obtiennent chacun un siège également[1]. L'Action nationale contre la surpopulation étrangère se présente sous un nouveau nom, l'Action nationale pour le peuple et la patrie et met l'accent sur l'écologie[2].

Au Conseil des États, sur 46 sièges, le PSS gagna 4 sièges et avec 9 mandats, obtient son meilleur résultat de son histoire. Le PRD perd 4 mandats (11), le PDC en gagne un (18) et l'UDC garde ses cinq mandats. Le Parti libéral suisse garde ses trois mandats et l'Alliance des Indépendants perd son unique représentant[3].

Législature 1979-1983[modifier | modifier le code]

Partis Sigles Tendances politiques Sièges au CN Sièges au CE
Parti radical-démocratique PRD radical 51 11
Parti socialiste PSS social-démocrate 51 9
Parti démocrate-chrétien PDC démocrate-chrétien 44 18
Union démocratique du centre UDC agrarien 23 5
Parti libéral suisse PLS libéral/conservateur 8 3
Alliance des Indépendants AdI social-libéral 8 -
Parti suisse du Travail PST communiste 3 -
Parti chrétien-protestant PCP conservateur/protestant 3 -
Organisations progressistes de Suisse POCH marxisme-léninisme[4] 2 -
Action nationale pour le peuple et la patrie AN nationaliste/écologiste[2] 2 -
Parti écologiste PES écologiste 1 -
Vigilence (GE)[5] VIG extrême droite/nationaliste 1 -
Parti socialiste autonome (TI) PSA marxiste[6] 1 -
Entente Jurassienne - Parti socialiste autonome du Sud du Jura (BE) EJ-PSA.SJ nationalisme jurassien[7] 1 -
Unité Jurassienne (BE) UJ nationalisme jurassien[7] 1 -

À voir[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]