Élections en Éthiopie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En Éthiopie, des élections sont organisées pour désigner les membres du parlement qui est composé de deux chambres, le Conseil des représentants des peuples et le Conseil de la Fédération. des élections permettent également de désigner les membres des conseils régionaux dans chaque régions. Le président éthiopien est également élu par les députés parlementaires, pas par le peuple.

Le pays est multipartiste mais il est de fait dominé par le Front démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien qui est une coalition de plusieurs partis. Les partis d'opposition dont représentés dans les deux chambres mais leur pouvoirs restent limités en raison de leur relative faible influence. Par ailleurs, un certain nombre de partis nationaux et régionaux sont actifs même s'ils n'ont aucun siège au Parlement.

Les différentes élections[modifier | modifier le code]

Avant 1974[modifier | modifier le code]

Avant la révolution éthiopienne, des élections législatives se sont déroulées en 1955, 1961, 1965, 1969 et 1973. Toutefois, il s'agissait d'élections non partisanes, les partis politiques n'étant pas autorisés à prendre part aux élections.

1987[modifier | modifier le code]

Sous le régime dictatorial Derg, une élection législative a parti unique (le parti des travailleurs éthiopiens) est organisée le 14 juin 1987 et l'Assemblée nationale ainsi désignée élit Mengistu Haile Mariam Président de la République. La même année, le 1er février, un référendum est organisé qui adopte avec 81 % de « oui » une modification de la Constitution qui officialise la transformation du pays en démocratie populaire.

1994[modifier | modifier le code]

Le 5 juin 1994, sont organisées les premières élections multipartistes pour la désignation d'une Assemblée constituante. Le Front démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien remporte 484 des 547 sièges, les 63 autres sièges étant répartis entre plusieurs partis. Il faut noter que de nombreux partis d'opposition ont boycotter les élections.

1995[modifier | modifier le code]

Les élections législatives se sont déroulées les 7 mai, 18 et 28 juin 1995. Elles ont été largement remportées par le Front démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien, étant précisé que de nombreux partis d'opposition ont décidé de boycotter les élections.

2000[modifier | modifier le code]

En 2000, l'Ethiopie a organisé des élections législatives ainsi que des élections des conseils régionaux. Les législatives se sont déroulées les 14 mai et 31 août 2000.

2001[modifier | modifier le code]

Le 8 octobre 2001, le Parlement éthiopien élit Girma Wolde-Giorgis président de la république pour un mandat de 6 ans.

2005[modifier | modifier le code]

En 2005, ont été organisées des élections législatives et régionales auxquelles ont participé environ 90 % des électeurs inscrits.

2007[modifier | modifier le code]

Le 9 octobre 2007, le Parlement éthiopien a réélu Girma Wolde-Giorgis président de la république pour un nouveau mandat de 6 ans.