Élection présidentielle tunisienne de 2014

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 2009 Drapeau de la Tunisie 2019 Suivant
Élection présidentielle tunisienne de 2014
Président de la République
23 novembre 2014 (21-23 novembre 2014 à l'étranger)
Type d’élection  Présidentielle
Durée de campagne  1er-22 novembre 2014
Président de la République
Sortant

L'élection présidentielle tunisienne de 2014, onzième élection présidentielle depuis la proclamation de la République et dixième au suffrage universel direct, est un scrutin visant à élire le président de la République tunisienne pour un mandat de cinq ans, conformément à la Constitution promulguée le 7 février 2014. Elle doit se tenir le 23 novembre 2014 sur le territoire national et du 21 au 23 novembre 2014 à l'étranger[1].

Elle est précédée par l'élection présidentielle de 2009, qui se tient avant la révolution, et celle de 2011 tenue au suffrage indirect. Elle est organisée par l'Instance supérieure indépendante pour les élections, chargée de fixer une date en cas de second tour.

Modalités[modifier | modifier le code]

Logo de l'élection

Le président de la République tunisienne est élu pour un mandat de cinq ans au suffrage universel, libre, secret et direct à la majorité absolue des suffrages exprimés, au cours des derniers soixante jours du mandat présidentiel. L'article 74 de la Constitution établit que la candidature à la présidence de la République est un droit pour toute électrice et électeur, âgé d'au minimum 35 ans, de nationalité tunisienne et de confession musulmane[2]. L'article précise que, s'il est titulaire d'une autre nationalité, il doit présenter un engagement selon lequel il renonce à celle-ci s'il est élu[2].

L'article 75 précise que si la majorité n'est pas obtenue au premier tour du scrutin, un second tour est organisé durant les deux semaines qui suivent l'annonce des résultats définitifs du premier tour[2]. Les deux candidats ayant obtenu le plus grand nombre de voix au premier tour se présentent au second tour[2]. Si l'un des candidats décède, il est procédé à un nouvel appel aux candidatures, avec de nouvelles dates pour les élections dans un délai ne dépassant pas 45 jours ; cela ne s'applique pas à la renonciation éventuelle de candidats[2]. Il précise aussi que personne ne peut occuper le poste de président de la République pendant plus de deux mandats complets, successifs ou séparés, et qu'en cas de démission, le mandat est considéré comme mandat complet de cinq ans[2].

Contexte[modifier | modifier le code]

Calendrier électoral[modifier | modifier le code]

  • 23 juin 2014 : Démarrage des inscriptions des électeurs ;
  • 22 juillet 2014 : Fin des inscriptions ;
  • 28 juillet 2014 : Dernier délai pour la publication du décret de convocation des électeurs ;
  • 2 et 3 août 2014 : Publication des listes des électeurs ;
  • 3 août 2014 : Démarrage de la période électorale pour la présidentielle ;
  • 8 septembre 2014 : Ouverture du délai de dépôt des candidatures à la présidentielle ;
  • 22 septembre 2014 : Clôture du délai de candidatures à la présidentielle ;
  • 3 octobre 2014 : Dernier délai pour la publication des listes préliminaires des candidats à la présidentielle ;
  • 25 octobre 2014 : Dernier délai pour l'annonce des candidats définitifs à la présidentielle ;
  • 1er novembre 2014 : Démarrage de la campagne électorale pour la présidentielle ;
  • 22 novembre 2014 : Jour de silence électoral ;
  • 21, 22 et 23 novembre 2014 : Vote pour le 1er tour de la présidentielle à l'étranger ;
  • 23 novembre 2014 : Vote pour le 1er tour de la présidentielle sur le territoire national ;
  • 26 novembre 2014 : Dernier délai pour la proclamation des résultats préliminaires du 1er tour de la présidentielle ;
  • 21 décembre 2014 : Dernier délai pour la proclamation des résultats définitifs du 1er tour de la présidentielle ;
  • 26, 27 et 28 décembre 2014 : Vote pour le second tour de la présidentielle à l'étranger ;
  • 28 décembre 2014 : Dernier délai pour le vote du second tour de la présidentielle ;
  • 31 décembre 2014 : Dernier délai pour la proclamation des résultats préliminaires du second tour de la présidentielle ;
  • 25 janvier 2015 : Dernier délai pour la proclamation des résultats définitifs de la présidentielle[3].

Candidats[modifier | modifier le code]

Déclarations[modifier | modifier le code]

Les personnalités suivantes annoncent successivement leur candidature :

Dépôts de candidatures[modifier | modifier le code]

Le dépôt officiel des candidatures à l'ISIE démarre le 8 septembre 2014. L'homme d'affaires installé à Londres, Hechmi Hamdi, est le premier à présenter sa candidature, suivi par l'ancien patron de Hannibal TV, Larbi Nasra[25]. Béji Caïd Essebsi, le président de Nidaa Tounes, dépose sa candidature le 9 septembre[26]. Il est suivi par l'ancien juge Habib Zammali[27].

L'écrivain et journaliste Safi Saïd dépose sa candidature le 11 septembre[28]. Le 12 septembre, c'est le secrétaire général du Front du 17 décembre pour le développement, Faouzi Saïdi, qui dépose sa candidature[29]. Le 16 septembre, Ahmed Néjib Chebbi est officiellement candidat[30].

L'ancien gouverneur de la Banque centrale, Mustapha Kamel Nabli, dépose sa candidature le 17 septembre[31]. Hamma Hammami, porte-parole du Front populaire, dépose sa candidature le lendemain[32], suivi par Slim Riahi[33] et Mustapha Ben Jaafar[34].

Noureddine Hached[35], fils de Farhat Hached, Abderraouf Ayadi[36], secrétaire général du Mouvement Wafa, Mohamed Ben Mabrouk Hamdi[37], secrétaire général de l'Alliance démocratique, Abderrahim Zouari[38] du Mouvement destourien et Ali Chourabi, magistrat à la cour d'appel de Tunis, déposent leurs candidatures le 19 septembre[39].

Le 20 septembre, Moncef Marzouki, président de la République sortant et président d'honneur du Congrès pour la République, dépose sa candidature en tant qu'indépendant[40]. Le même jour, Emna Mansour Karoui, présidente du Mouvement démocratique pour la réforme et la construction [41], Kamel Morjane, président de l'Initiative nationale destourienne[42], Kalthoum Kannou, ancienne présidente de l'Association tunisienne des magistrats[43], l'homme d'affaires Fares Mabrouk[44] et Abdelkader Labbaoui, président de l'Union tunisienne pour la neutralité de l'administration, déposent à leur tour leurs candidatures auprès des bureaux de l'ISIE.

Le 22 septembre, date limite pour le dépôt des candidatures, plusieurs personnalités se rendent à l'ISIE : Mohamed Frikha[45], homme d’affaires et tête de liste d’Ennahdha pour les législatives, Mondher Zenaidi[46], Abderrazak Kilani[47], Mounir Mejri[48], Lotfi Ben Zekri[49], Nejib Belghith[50], Yassine Chennoufi[51], Lazhar Bali[52], Nasr Ben Soltana[53], Hamouda Ben Slama[54] ou encore Sofiène Ben Nacer[55]. À la clôture de la réception des candidatures, leur nombre atteint 70 dont 25 candidats issus de partis politiques, un candidat issu d'une coalition et 44 indépendants[56]. ِCe nombre est ramené à 69 après le retrait de Zied El Heni qui avait recueilli 10 300 signatures[57].

Liste définitive[modifier | modifier le code]

Le 30 septembre, l'ISIE annonce lors d'une conférence de presse que 27 candidatures sont définitivement acceptées et 42 rejetées. Certains candidats n'ayant pas présenté les 10 000 signatures nécessaires ou versé les 10 000 dinars de garantie, alors que d'autres ont présenté des signatures douteuses. En effet, un trafic de signatures a entaché le processus : des bases de données administratives ont été utilisées pour puiser les noms et les numéros de cartes d'identité de particuliers en faveur de certains candidats. D'ailleurs, même des candidats acceptés ont recouru à cette falsification (Nabli, Caïd Essebsi, Ahmed Essafi saïd, Hached, Hamdi, Zouari, Chaourabi Slim Riahi)[58]. Néanmoins et au vu du nombre de parrainages qui dépasse les 800 000, l'ISIE ne peut constater que les parrainages répétés ou l'absence de signatures ou les plaintes de certains électeurs ayant noté la présence de leurs noms alors qu'ils n'ont pas parrainé les dits candidats. Parmi les candidatures rejetées, on remarque celles de Abdelwahab El Hani (35 000 parrainages), Mohamed Nizar Tazni (30 000 parrainages), Mohamed Ghazi Ben Tounes (26 000 parrainages), Bahri Jelassi (25 000 parrainages) ainsi que celles d'Emna Mansour Karoui, première femme à avoir présenté sa candidature, et de Leila Hammami.

Suite au résultat obtenu par son parti aux élections législatives, Hechmi Hamdi annonce le 27 octobre son retrait de la course à la présidentielle[59]. Abderrahim Zouari, candidat du Mouvement destourien, Mohamed Ben Mabrouk Hamdi, candidat de l'Alliance démocratique et Abderraouf Ayadi, candidat du mouvement Wafa, font de même, respectivement le 30 octobre, le 5 novembre et le 19 novembre[60],[61],[62]. Les candidats indépendants Mustapha Kamel Nabli et Noureddine Hached se retirent également le 17 novembre[63].

Les 27 candidats officiels sont les suivants[64] :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Déroulement[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Sondages[modifier | modifier le code]

Jusqu'au mois de juillet 2014, les sondages placent Béji Caïd Essebsi en tête des intentions de vote. Moncef Marzouki occupe la deuxième position dans la plupart des sondages.

Sondages publiés avant la campagne
Date Institut Taille de l'échantillon Mustapha Ben Jaafar Ahmed Néjib Chebbi Béji Caïd Essebsi Hechmi Hamdi Hamma Hammami Moncef Marzouki Kamel Morjane Indécis
Décembre 2013 3C Études[65] 1 681 11,2 % 3,2 % 38,3 %
Janvier 2014 Emrhod[66] 1 % 13,3 % 2,6 %
Janvier 2014 Sigma[67] 11 362 2,3 % 0,8 % 35,2 % 3,7 % 7,8 %
Février 2014 Emrhod[68] 1 200 14,5 % 2,8 %
Février 2014 Sigma[69] 1 517 3,7 % 2 % 33,3 % 2 % 14,3 %
Février 2014 Emrhod[70] 1 051 19,3 % 4,9 % 2,4 %
Avril 2014 Sigma[71] 1 636 3 % 2,2 % 31,6 % 4,1 % 9,9 % 55,4 %
Mai 2014 Sigma[72] 24,2 % 9,3 % 5,3 %
Juin 2014 Sigma[73] 29,9 % 8,3 %
Juin 2014 Emrhod[74] 19,1 % 5,1 % 3,5 %
Juin 2014 Institut international des études des sondages[75] 3,2 % 1,4 % 23,2 % 3,6 % 3,8 % 8,7 %
Juillet 2014 Sigma[76] 3,2 % 5,1 % 29,8 % 3,1 % 4,8 % 9,9 % 10,3 %

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Tunisie : les législatives fixées au 26 octobre et la présidentielle au 23 novembre », Jeune Afrique, 25 juin 2014
  2. a, b, c, d, e et f (fr) Chapitre 4 de la Constitution tunisienne de 2014 (Marsad)
  3. (ar) [PDF] Calendrier électoral de l'élection présidentielle de 2014 (Instance supérieure indépendante pour les élections)
  4. (fr) « Tunisie : Emna Mansour, candidate à l’élection présidentielle », Tunisie numérique, 24 février 2014
  5. (fr) « Adel Almi candidat aux prochaines présidentielles », Shems FM, 9 avril 2014
  6. (fr) « Tunisie : Hechmi Hamdi candidat à la présidentielle », Tunisie numérique, 6 mai 2014
  7. (fr) « Tunisie : Abderraouf Ayadi annonce sa candidature à la présidentielle », GlobalNet, 27 juin 2014
  8. (fr) « Tunisie : Caïd Essebsi, 87 ans, candidat à la présidence s'il est « en vie » », Al Huffington Post, 8 juillet 2014
  9. (fr) « Bahri Jelassi annonce sa candidature à la présidentielle », Business News, 9 juillet 2014
  10. (fr) « Larbi Nasra annonce officiellement sa candidature à la présidentielle », Webdo, 11 juillet 2014
  11. (fr) « Kalthoum Kennou annonce sa candidature à l’élection présidentielle », Business News, 13 juillet 2014
  12. (fr) « Jalel Brick candidat à l’élection présidentielle », Business News, 18 juillet 2014
  13. (fr) « Le juge Ali Chourabi annonce sa candidature à la présidentielle », Express FM, 19 juillet 2014
  14. (fr) « Zied El-Heni se lance dans la bataille de la présidentielle », Kapitalis, 24 juillet 2014
  15. (fr) « Ahmed Néjib Chebbi annonce sa candidature à la présidentielle à Kasserine », Business News, 3 août 2014
  16. (fr) « Lazhar Bali du parti Al Amen, nouveau candidat à la présidentielle », Business News, 9 août 2014
  17. (fr) « Le président du parti du Front du 17 décembre pour le développement est candidat pour la présidentielle », Business News, 10 août 2014
  18. (fr) « Le président du parti Forces du 14 janvier, candidat à l’élection présidentielle », Business News, 15 août 2014
  19. (fr) « Abderrahim Zouari officiellement candidat du Mouvement destourien à la présidentielle », Business News, 16 août 2014
  20. (fr) « L’avocat Habib Zamali, candidat à la présidentielle », Directinfo, 27 août 2014
  21. (fr) « Nasr Ben Soltana se présente comme le candidat de la sécurité à l'élection présidentielle », Al Huffington Post, 31 août 2014
  22. (fr) « Tunisie : Mustapha Ben Jaâfar candidat à la présidentielle, sa démission de l'ANC n'a pas été évoquée », Al Huffington Post, 1er septembre 2014
  23. (fr) Perrine Massy, « Élections présidentielles 2014 : le comédien Raouf Ben Yaghlane annonce sa candidature », Webdo, 11 septembre 2014
  24. (fr) « Kamel Morjane candidat à la présidentielle », Shems FM, 13 septembre 2014
  25. (fr) « Tunisie : Hechmi Hamdi et Larbi Nasra, premiers candidats officiels à la présidentielle », Tunisie numérique, 8 septembre 2014
  26. (fr) « BCE dépose à l’ISIE sa candidature pour la présidentielle », Business News, 9 septembre 2014
  27. (fr) Hamza Marzouk, « Tunis : l'ancien juge Habib Zammali présente sa candidature à la présidentielle », L'Économiste maghrébin, 10 septembre 2014
  28. (fr) Perrine Massy, « L'écrivain et journaliste Safi Said dépose sa candidature aux élections présidentielles 2014 à l'Isie », Webdo, 11 septembre 2014
  29. (fr) « Tunisie - Présidentielle : récapitulatif des candidatures déposées », Al Huffington Post, 19 septembre 2014
  30. (fr) « Tunisie - Ahmed Néjib Chebbi est officiellement candidat à Carthage », Business News, 16 septembre 2014
  31. (fr) « ISIE : Mustapha Kamel Nabli dépose sa candidature à la presidentielle 2014 », Tunis Afrique Presse, 17 septembre 2014
  32. (fr) « Présidentielle : Hamma Hammi dépose officiellement sa candidature », Kapitalis, 18 septembre 2014
  33. (fr) « Slim Riahi présente officiellement sa candidature à l’élection présidentielle », Business News, 18 septembre 2014
  34. (fr) Maher Chaabane, « Élections présidentielles 2014 : Mustapha Ben Jaâfer officialise sa candidature », Webdo, 18 septembre 2014
  35. (fr) « Tunisie - Nourredine Hached officiellement candidat à l’élection présidentielle », Business News, 19 septembre 2014
  36. (fr) « Abderraouf Ayadi choisit de déposer sa candidature à la présidentielle un vendredi », Business News, 19 septembre 2014
  37. (fr) « Mohamed Hamdi dépose sa candidature à l’élection présidentielle », Business News, 19 septembre 2014
  38. (fr) « Abderrahim Zouari dépose officiellement sa candidature », Business News, 19 septembre 2014
  39. (fr) « Présidentielles : liste des candidats ayant déposé leur candidature à ce jour », Tunivisions, 19 septembre 2014
  40. (fr) « Le Président Moncef Marzouki officiellement candidat à sa réélection », Al Huffington Post, 20 septembre 2014
  41. (fr) « Emna Mansour Karoui présente sa candidature à la présidentielle », Express FM, 20 septembre 2014
  42. (fr) « Kamel Morjane candidat officiel à la présidentielle », Mosaïque FM, 20 septembre 2014
  43. (fr) « Kalthoum Kannou sa candidature pour la présidentielle », Shems FM, 20 septembre 2014
  44. (fr) « L'homme d'affaires Fares Mabrouk candidat à la présidentielle », Tunis Afrique Presse, 20 septembre 2014
  45. (fr) « Mohamed Frikha, officiellement, candidat à la présidentielle avec plus de 20 mille signatures », Express FM, 22 septembre 2014
  46. (fr) Nadya B’Chir, « Mondher Zenaïdi dépose sa candidature à la présidentielle », Business News, 22 septembre 2014
  47. (fr) « Abderrazak Kilani dépose sa candidature à la présidentielle », Business News, 22 septembre 2014
  48. (fr) « Mounir Mejri, candidat à la présidentielle », Mosaïque FM, 22 septembre 2014
  49. (fr) « Lotfi Ben Zekri candidat à la présidentielle », Mosaïque FM, 22 septembre 2014
  50. (fr) « Nejib Belghith présente sa candidature à la présidentielle », Mosaïque FM, 22 septembre 2014
  51. (fr) « Yassine Chennoufi candidat aux élections présidentielles », Mosaïque FM, 22 septembre 2014
  52. (fr) « Lazher Bali présente sa candidature pour l'élection présidentielle », Shems FM, 22 septembre 2014
  53. (fr) « Nacer ben Soltana dépose sa candidature pour les présidentielles », Mosaïque FM, 22 septembre 2014
  54. (fr) « L’ancien ministre Hammouda Ben Slama, candidat au Palais de Carthage », Business News, 22 septembre 2014
  55. (fr) « Sofiene Ben Nacer dépose sa candidature à la présidentielle », Mosaïque FM, 22 septembre 2014
  56. (ar) « Une coalition, 25 partis et 44 indépendants à l'assaut de Carthage », Binnanews, 23 septembre 2014
  57. (ar) « El Heni retire sa candidature aux élections présidentielles », Assabah News, 24 septembre 2014
  58. (ar) « Assabah News révèle le nom des candidats à la présidentielle dont les listes de parrainage comportent des soupçons de fraude », Assabah News, 29 septembre 2014
  59. (fr) « Partis politiques : Hechmi Hamdi renonce aux présidentielles suite à la déroute du Courant Al Mahaba », Tunivisions, 27 octobre 2014
  60. (fr) « Tunisie – Présidentielles : Abderrahim Zouari se retire de la course », Tunisie numérique, 30 octobre 2014
  61. (fr) « Tunisie – Présidentielles : Mohamed Hamdi se retire de la course », Tunisie numérique, 5 novembre 2014
  62. (fr) « Tunisie: Abderraouf Ayadi se reire de la présidentielle », Business News, 19 novembre 2014
  63. (fr) « Tunisie - Présidentielle : Mustapha Kamel Nabli et Noureddine Hached jettent l'éponge et critiquent d'autres candidats », Al Huffington Post, 17 novembre 2014
  64. (ar) « Élections 2014 : liste des 27 candidats acceptés pour la présidentielle », Business News, 30 septembre 2014
  65. (fr) « Tunisie : Ennahdha toujours en tête des sondages », Tunisia IT, 7 Janvier 2014
  66. (fr) « Sondages : Les Tunisiens sont-ils si versatiles ? lundi, ils votent Ennahdha, mardi Nidaa Tounès ! », African Manager, 7 Janvier 2014
  67. (fr) « Nidaa Tounes et Béji Caid Essebsi en tête des sondages », MENA Post, 4 février 2014
  68. (fr) « Béji Caïd Essebsi et Nidaa Tounes en tête du sondage EMRHOD Consulting », Business News, 13 janvier 2014
  69. (fr) « Caïd Essebsi et Nida Tounes grands favoris selon Sigma », Mag14, 2 mars 2014
  70. (fr) « Sondage Emrhod : Nidaa Tounes et Béji Caïd Essebsi creusent l’écart avec leurs poursuivants », Business News, 18 mars 2014
  71. (fr) « Sondage avril : Caïd Essebsi et Marzouki en baisse, Mehdi Jomâa et Hamadi Jebali en hausse », Business News, 8 avril 2014
  72. (fr) « Sondage présidentielle : Mehdi Jomâa favori des Tunisiens et passe devant Béji Caïd Essebsi », Business News, 13 mai 2014
  73. (fr) « Tunis : B. C. Essebsi favori des Tunisiens, Ennahdha en net recul », L'Économiste maghrébin, 5 juin 2014
  74. (fr) « Sondage Emrhod : BCE, Nidaa et Ennahdha en baisse, Moncef Marzouki en nette hausse », Business News, 17 juin 2014
  75. (fr) « Abdelatif Hannachi : Ennahdha obtient 38 % des intentions de vote pour les prochaines élections », Mosaïque FM, 25 juin 2014
  76. (fr) « Sondage : Caïd Essebsi mène la marche pour la présidentielle », Kapitalis, 6 juillet 2014