Élection présidentielle tchadienne de 2001

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Politique au Tchad
Image illustrative de l'article Élection présidentielle tchadienne de 2001

Le président Idriss Déby est candidat à sa réélection. Il reçoit notamment le soutien de Lol Mahamat Choua, ancien opposant et représentant du Rassemblement pour la démocratie et le progrès.

Deux jours après l'élection, les six candidats et presque quarante activistes sont arrêtés en préparant l'enterrement des quatre victimes du jour de l’élection. Ils sont tous relâchés après un appel du président de la Banque mondiale James Wolfensohn au président Déby.

Déby fait son serment présidentiel le 8 août 2001.

Premier tour - 20 mai 2001[modifier | modifier le code]

Inscrits : 4 069 099
Votants : 2 497 215 (taux de participation : 61,4 %)
Bulletins invalides ou blancs : 69 657
Votes valides : 2 427 558

Résultats officiels, Commission électorale indépendante nationale (CENI) :

Idriss Déby est élu dès le premier tour pour un second mandat.

Second tour[modifier | modifier le code]

Pas de second tour.

Commentaires[modifier | modifier le code]

Les résultats n'ont pas été reconnus par l'opposition. Le 28 mai, les six opposants au président Déby ont brièvement été interpellés, alors qu'ils se réunissaient au domicile de l'un d'entre eux, Saleh Kebzabo. Ils sont libérés une demi heure plus tard.