Élection présidentielle irlandaise de 2011

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 2004 Drapeau de l’Irlande 2018 Suivant
Élection présidentielle irlandaise de 2011
Michael d higgins.jpg
Michael D. HigginsParti travailliste
Voix 1 007 104
  
56,84 %
Seán Gallagher portrait.jpg
Seán GallagherIndépendant
Voix 628 114
  
35,45 %
Président
Sortant
Élu

L’élection présidentielle irlandaise de 2011 (Irish presidential election, 2011) a eu lieu le jeudi , pour élire le nouveau président d'Irlande. La présidente sortante, Mary McAleese, élue en 1997 et reconduite en 2004, ne peut se représenter.

Modalités[modifier | modifier le code]

Le président d'Irlande (Uachtarán na hÉireann) est élu au suffrage universel direct, pour un mandat de sept ans, renouvelable une fois. Peuvent être candidats les citoyens irlandais, âgés d'au moins 35 ans, parrainés par au moins vingt parlementaires, sur deux cent vingt-six, ou quatre conseils de comté, sur trente quatre. Le scrutin se joue en un seul tour, au vote alternatif. Chaque électeur indique, pour chaque candidat, un ordre de préférence. Si aucun candidat n'obtient la majorité absolue, celui qui a obtenu le plus petit nombre de suffrages est éliminé, et ses voix sont réparties sur les autres candidats, en fonction des préférences. Toutefois, plusieurs candidats peuvent être éliminés à la suite du premier décompte, si l'addition de leurs suffrages donne un score inférieur au candidat arrivé avant eux.

En outre, le président sortant, s'il n'a accompli qu'un seul mandat, est candidat de droit, et automatiquement reconduit, sans vote, si personne ne se présente contre lui. Cette situation s'est produite en 1983 et 2004. Il en va de même si un seul candidat se présente, ce qui s'est produit quatre fois depuis 1938, la dernière en 1976 avec Patrick Hillery.

Candidats[modifier | modifier le code]

Liste[modifier | modifier le code]

Nom Parti Score en 1997
Mary Davis, 57 ans
Conseillère d'État, activiste pour les droits des handicapés
Indépendante N/A
Seán Gallagher, 49 ans
Chef d'entreprise, ancien membre du Fianna Fáil
Indépendant N/A
Michael D. Higgins, 70 ans
Président du Parti travailliste, ancien ministre
Parti travailliste Adi Roche
6,9 %
Martin McGuinness, 61 ans
Vice-Premier ministre nord-irlandais
Sinn Féin N/A
Gay Mitchell, 59 ans
Député européen
Fine Gael Mary Banotti
29,3 %
David Norris, 57 ans
Sénateur, activiste des droits civiques
Indépendant N/A
Dana Rosemary Scallon, 60 ans
Vainqueur de l'Eurovision 1970, ancienne députée européenne
Indépendante 13,8 %

Galerie[modifier | modifier le code]

Désignation[modifier | modifier le code]

Fine Gael[modifier | modifier le code]

Gay Mitchell, député européen et ancien député de Dublin, a été choisi comme candidat du Fine Gael lors d'une convention extraordinaire organisée le [1]. Il avait annoncé sa candidature le mois précédent, assurant avoir été contacté par « un grand nombre de poids lourds du parti ». Le vote a eu lieu à bulletin secret, au sein d'un collège électoral réunissant tous les parlementaires, nationaux et européens, du Fine Gael, qui disposaient de 70 % des voix, les élus locaux, qui en détenaient 20 %, et le comité exécutif, qui disposait des 10 % restants. Il a ainsi défait Pat Cox, ancien membre des Démocrates progressistes ayant présidé le Parlement européen de 2002 à 2004, Avril Doyce, ancien député européen et national, et Mairead McGuinness, député européen.

Au mois de , le FG avait publié une liste de trois candidats potentiels, à savoir l'ancien Taoiseach John Bruton, qui a fait part de son refus le , Seán Kelly, député européen ayant renoncé le , et Mairead McGuinness.

Parti travailliste[modifier | modifier le code]

Michael D. Higgins, président du Parti travailliste, ancien ministre de la Culture et ancien parlementaire, a été désigné au cours d'une réunion du comité national exécutif et du groupe parlementaire travaillistes, le [2]. Il avait fait part de son intention pour cette candidature en et a défait deux autres candidats, Fergus Finlay, président de l'association caritative Barnardos's, et Kathleen O'Meara, anciennement sénatrice.

Sinn Féin[modifier | modifier le code]

Le chef du Sinn Féin, Gerry Adams, avait annoncé, lors d'une réunion du comité exécutif en , qu'il comptait présenter sa candidature à la présidence de la République[3]. Le mois suivant, l'artiste Robert Ballagh annonçait envisager sérieusement d'être candidat, avec le soutien du parti nationaliste. Toutefois, lors de la réunion de la conférence annuelle, le 10 septembre, Adams a déclaré que le parti allait soutenir un autre candidat, qui s'est révélé, six jours plus tard, être le Vice-Premier ministre nord-irlandais, Martin McGuinness[4]. Il a ensuite obtenu le soutien de quatre députés qui, s'ajoutant aux dix-sept parrainages dont il bénéficiait des parlementaires du SF, lui ont permis de présenter sa candidature.

Indépendants[modifier | modifier le code]

  • Mary Davis, conseillère d'État, ancienne activiste : elle déclare sa candidature le , et se lance elle aussi dans la course aux parrainages des conseils locaux. Elle en obtient dix dès le 13 septembre[5], et en engrange treize en tout.
  • Seán Gallagher, homme d'affaires : il démarre sa campagne de parrainages auprès des autorités locales le 13 juin, et remporte quatre soutiens de conseils de comté à peine trois mois plus tard[5].
  • David Norris, ancien activiste des droits civiques, précandidat en 2004 : après son échec pour l'obtention du soutien d'au moins dix-neuf parlementaires, il s'est tourné vers les conseils locaux, et a obtenu les quatre parrainages requis pour se présenter, dont celui de la ville de Dublin. Il avait lancé sa campagne en , mais l'avait suspendue cinq mois plus tard, du fait d'une polémique sur une lettre envoyée à un tribunal israélien demandant la clémence pour son ancien partenaire de lutte pour les droits civiques, Ezra Nawi. Il l'a finalement reprise le 15 septembre, et rempli les conditions moins de deux semaines plus tard[6].
  • Dana Rosemary Scallon, vainqueur du concours Eurovision de la chanson 1970, ancienne députée européenne, candidate en 1997 : elle lance sa candidature le 19 septembre, espérant d'abord être parrainée par des parlementaires. Constatant son échec deux jours plus tard, elle cherche alors le soutien des conseils locaux, qu'elle obtient le 27 septembre[7].

Absence du Fianna Fáil[modifier | modifier le code]

Le , suivant les recommandations d'un groupe nommé par le chef du parti, Micheál Martin, le groupe parlementaire du Fianna Fáil a décidé de ne présenter ou soutenir aucun candidat[8], une première dans l'histoire du pays. Plusieurs personnalités, dont le chef adjoint Éamon Ó Cuív, ancien ministre, ou l'une de ses prédécesseurs, Mary Hanafin, avaient pourtant fait part de leur intérêt pour une éventuelle candidature, à la suite du refus du présentateur de la télévision publique, Gay Byrne.

Campagne[modifier | modifier le code]

Sondages[modifier | modifier le code]

Date Commanditaire Institut Davis Gallagher Higgins McGuinness Mitchell Norris Scallon
The Sunday Business Post RED C 13 % 11 % 18 % 16 % 13 % 21 % 6 %
The Irish Times IPSOS MRBI 12 % 20 % 23 % 19 % 9 % 11 % 6 %
Paddy Power RED C 9 % 21 % 25 % 16 % 10 % 14 % 5 %
The Sunday Business Post RED C 4 % 39 % 27 % 13 % 8 % 7 % 2 %
The Sunday Independent Quantum Research 4 % 29 % 36 % 13 % 6 % 10 % 2 %
The Sunday Business Post RED C 2 % 40 % 26 % 13 % 6 % 10 % 3 %
The Irish Times IPSOS MRBI 3 % 40 % 25 % 15 % 6 % 8 % 3 %
Newstalk ESRI Ireland 3 % 20 % 38 % 20 % 6 % 11 % 2 %

Résultats[modifier | modifier le code]

Scores[modifier | modifier le code]

Candidats 1er décompte 2e décompte 3e décompte 4e décompte
Voix  % Voix  % Voix  % Voix  %
Michael D. Higgins 701 101 39,6 % 730 480 41,2 % 793 128 44,8 % 1 007 104 56,8 %
Seán Gallagher 504 964 28,5 % 529 401 29,9 % 548 373 31,0 % 628 114 35,5 %
Martin McGuinness 243 030 13,7 % 252 611 14,3 % 265 196 15,0 % Éliminé
Gay Mitchell 113 321 6,4 % 127 357 7,2 % 136 309 7,7 % Éliminé
David Norris 109 469 6,2 % 116 256 6,6 % Éliminé
Dana Rosemary Scallon 51 220 2,9 % Éliminée
Mary Davis 48 657 2,7 % Éliminée
TOTAL (participation : 56,11 %) 1 771 762 100,0 % 1 756 105 99,2 % 1 733 006 98,5 % 1 635 218 92,3 %

Réactions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]