Élection présidentielle de 2002 en République du Congo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 1992 Drapeau de la République du Congo 2009 Suivant
Élection présidentielle de 2002 en République du Congo
Sassou-Nguesso.jpg
Denis Sassou Nguesso – PCT
Voix 1 075 247
  
89,41 %
Sin foto.svg
Joseph Kignoumbi Kia Mboungou – UPDS
Voix 33 154
  
2,76 %
Président
Sortant
Élu

L'élection présidentielle en République du Congo de 2002, deuxième élection présidentielle depuis 1992 au suffrage universel direct, est un scrutin visant à élire le président de la République du Congo pour un mandat de sept ans. Elle se tint le 10 mars 2002.

Le premier tour voit s'affronter sept candidats. Denis Sassou Nguesso, candidat du Parti congolais du travail arrive en tête avec 89,41 % soit 1 075 247 bulletins de vote à son nom.

L'investiture du président de la République a lieu le 29 mars 2002.

Contexte[modifier | modifier le code]

Guerre civile[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Guerre civile du Congo-Brazzaville.

En mai 1997, Denis Sassou-Nguesso part en campagne préélectorale en prévision de l'élection présidentielle à venir. Des membres de son propre parti sont alors soupçonnés de lui en vouloir et de préparer un assassinat. En conséquence, les forces armées du président Lissouba abattent un militaire proche de Yhombi-Opango. C'est alors que le pays va sombrer dans une situation de guerre civile, qui va durer de mai à octobre, date de la démission de Pascal Lissouba.

Référendum[modifier | modifier le code]

En janvier s'est tenu un référendum pour choisir la nouvelle constitution. Elle fut approuvée à plus de 80 % des voix.

Candidats[modifier | modifier le code]

Candidats déclarés[modifier | modifier le code]

Candidats retirés[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Denis Sassou Nguesso n'ayant aucun candidat dangereux contre lui, suite au retrait d'André Milongo n'eut aucun mal à se faire élire à sa succession. Il arriva en tête dans toutes les régions du pays avec plus d'un million de bulletins de vote à son nom. Les résultats de l'élection furent néanmoins contestés. La publication des résultats fut annoncée le 13 mars 2002 par le ministre de l'Intérieur, Pierre Oba.

Premier tour
le 10 mars 2002
Nombre % des
inscrits
% des
votants
Inscrits 1 733 943
Votants 1 380 651 74,70%
   suffrages exprimés 1 202 611 87,10%
   bulletins blancs ou nuls 97 208 12,90%
Abstentions 531 332 25,30%
Candidat
Parti politique
Voix % des
exprimés
  Denis Sassou-Nguesso
Parti congolais du travail, soutenu par les Forces démocratiques unifiées
1 075 247 89,41 %
  Joseph Kignoumbi Kia Mboungou
Union panafricaine pour la démocratie sociale
33 154 2,76 %
  Angèle Bandou
Inconnu
27 849 2,32 %
  Jean-Félix Demba Tello
Sans étiquette
20 252 1,68 %
  Luc Adamo Matela
Inconnu
19 074 1,59 %
  Come Mankcasse
Inconnu
15 054 1,25 %
  Bonaventure Mizidy
Inconnu
11 981 1,00 %
[1]


Controverses[modifier | modifier le code]

André Milongo, candidat de l'Union pour la démocratie et la République s'est retiré le 8 mars 2002, deux jours avant le scrutin estimant que l'élection n'était pas démocratique et qu'il y avait des risques de fraudes.