Élection présidentielle de Polynésie française de février 2009

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Politique en Polynésie française
Image illustrative de l'article Élection présidentielle de Polynésie française de février 2009
Collectivité d'outre-mer (article 74 de la Constitution)


Une élection présidentielle s'est tenue en Polynésie française le 11 février 2009. Elle fit suite à la démission du Président Gaston Tong Sang, en amont d'une motion de censure parlementaire prévue à son encontre[1]. Le Président de la Polynésie française est élu par le Parlement.

1er tour[modifier | modifier le code]

Quatre députés se portèrent candidats. Oscar Temaru, candidat de l'Union pour le développement, la stabilité et la paix, obtint 24 voix - les 18 de son parti, et les voix des six députés du groupe Ora te Fenua de Jean-Christophe Bouissou. Gaston Tong Sang, du parti O Porinetia To Tatou Ai'a, obtint 20 voix. Edouard Fritch (Tahoeraa huiraatira) obtint 12 voix, dont celles des neuf députés de son parti. Sandra Levy-Agami, candidate indépendante, n'obtint que sa propre voix. Aucun candidat n'ayant atteint la majorité absolue (29 voix), un second tour eut lieu[2].

2nd tour[modifier | modifier le code]

Le second tour, qui se déroula le même jour, opposa Oscar Temaru à Gaston Tong Sang. Temaru fut élu avec 37 voix, contre 20 pour son rival[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]