Élection présidentielle américaine de 1952

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 1948 Drapeau des États-Unis 1956 Suivant
Élection présidentielle américaine de 1952
4 novembre 1952
Type d’élection  Élection présidentielle américaine
Dwight D. Eisenhower, official photo portrait, May 29, 1959.jpg
Dwight D. Eisenhower – Parti républicain
Colistier : Richard Nixon
Voix 34 075 529
Grands électeurs 442
  
55,18 %
AdlaiEStevenson1900-1965.jpg
Adlai Stevenson – Parti démocrate
Colistier : John Sparkman
Voix 27 375 090
Grands électeurs 89
  
44,33 %
Le collège électoral en 1952
Carte
Président
Sortant
Élu

L'élection présidentielle américaine de 1952 a lieu le mardi 4 novembre 1952. C'est la quarante-deuxième élection du président des États-Unis. Elle vit la victoire du républicain Dwight D. Eisenhower face au démocrate Adlai Stevenson.

Cette élection vit la fin de la présence démocrate à la Maison-Blanche, le parti étant au pouvoir depuis 1933. Le pays fut marqué par le krach boursier de 1929, le New Deal, l'attaque de Pearl Harbor, la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Corée et le début de la Guerre froide.

Contexte[modifier | modifier le code]

Le 2 novembre 1948, Harry S. Truman est élu président des États-Unis contre le candidat républicain Thomas Dewey et le discident démocrate Strom Thurmond. Il sera investi sur le Capitole le 20 janvier 1949 pour un second mandat, mais le premier en étant élu président. En effet, il avait succédé à Franklin Delano Roosevelt, décédé au cours de son quatrième mandat le 12 avril 1945. Son premier mandat fut marqué par la fin de la Seconde Guerre mondiale en Asie avec le bombardement d'Hiroshima et de Nagasaki, le début de la Guerre froide et le blocus de Berlin. Le 12 mars 1947, Truman définira sa doctrine au cours d'une séance au Congrès. Cette doctrine rencontrera l'opposition de nombreux conservateurs et de nombreux membres du Parti républicain, notamment ceux qui soutiennent le Maccarthysme.

Son second mandat est marqué par la guerre de Corée, dans laquelle les États-Unis sont intervenus dans le cadre d'une coalition internationale menée avec l'aval de l'ONU. Cette coalition a été marquée par l'absence de l'Union soviétique au Conseil de sécurité. Le Maccarthysme, qui s'est développé au cours du premier mandat de Truman, prend une autre dimension, lorsque Joseph McCarthy commença à accuser des membres de l'armée. L'acteur Charles Chaplin, soupçonné d'être communiste, choisira de s'exiler en Suisse. L'opinion publique américaine est défavorable à la guerre en Corée et soutien le maccarthysme. En 1951, le Congrès va adopter le XXIIe amendement qui empêche un président américain de se présenter une troisième fois, car le pays fut marqué par la longévité de Roosevelt à la tête de l'État (trois mandats complets et le quatrième inachevé, soit 12 ans), ou une deuxième fois s'il a exercé plus de la moitié de son premier mandat après avoir pris son poste étant le vice-président en exercice. Néanmoins, cette mesure ne s'est pas appliquée à Truman.

Principaux partis[modifier | modifier le code]

Parti démocrate[modifier | modifier le code]

Candidats à la primaire[modifier | modifier le code]

Primaires[modifier | modifier le code]

Primaires démocrates de 1952. Les États en gris n'ont pas organisés de primaire.

Les primaires démocrates démarrent par la primaire du New Hampshire. Harry S. Truman est alors battu par le sénateur du Tennessee Estes Kefauver, qui reçut l'intégralité des huit délégués. Cela constitue un échec pour Truman, Kefauver étant un opposant à son administration dont il avait fait enquête entre 1950 et 1952. Le 28 mars 1952, au cours d'une allocution, Truman annonce qu'il renonce à se représenter de nouveau. Il avait par ailleurs approché Dwight D. Eisenhower pour qu'il se représente avec l'aval du parti, mais Eisenhower choisira le Parti républicain. Kefauver remportera la plupart des autres primaires, mais ne remportera pas l'investiture du parti. C'est finalement le gouverneur de l'Illinois Adlai Stevenson qui sera désigné, au troisième tour de scrutin. Le sénateur de l'Alabama John Sparkman sera désigné candidat à la vice-présidence.

Parti républicain[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Candidat/colistier Parti Vote populaire % Collège
électoral
Dwight D. Eisenhower/Richard Nixon Parti républicain 34 075 529 55,18% 442
Adlai Stevenson/John Sparkman Parti démocrate 27 375 090 44,33% 89
Autres Autres 244 564 0,40% aucun