Élection présidentielle américaine de 1848

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 1844 Drapeau des États-Unis 1852 Suivant
Élection présidentielle américaine de 1848
Zachary Taylor-circa1850.jpg
Zachary Taylor – Parti whig
Colistier : Millard Fillmore
Voix 1 361 393
Grands électeurs 163
  
47,30 %
Lewis Cass, 14th United States Secretary of War.jpg
Lewis Cass – Parti démocrate
Colistier : William Orlando Butler
Voix 1 223 460
Grands électeurs 127
  
42,50 %
Le collège électoral en 1848
Carte
Président
Sortant
Élu

L'élection présidentielle américaine de 1848 s'est déroulée le mardi 7 novembre 1848. Elle vit l'élection d'un politicien novice, le Général Zachary Taylor, soutenu par le parti Whig, à la présidence, contre le candidat démocrate Lewis Cass et l'ancien président Martin Van Buren, candidat du mouvement Free Soil (Terre Libre).

Désignation des Grands électeurs[modifier | modifier le code]

Les trente États de l'Union participèrent à la désignation des grands électeurs, soit quatre de plus que lors de l'élection précédente, compte tenu de l'admission dans l'Union de la Floride, de l'Iowa, du Texas et du Wisconsin.

Seule la Caroline du Sud décida de faire désigner ses grands électeurs par la législature de l'État. Tous les autres choisirent le vote direct des citoyens. Néanmoins, aucun candidat n'ayant obtenu la majorité absolue au Massachusetts, la constitution de cet État prévoyait que les délégués seraient désignés par la législature. Les grands électeurs du Massachusetts votèrent cependant pour le candidat arrivé en tête du vote des citoyens dans cet État, Zachary Taylor.

290 Grands électeurs furent désignés et participèrent au vote.

Investiture des candidats[modifier | modifier le code]

Parti Whig

Après avoir fortement combattu la politique belliciste du Président Polk pendant la guerre contre le Mexique, le parti Whig se trouva très embarrassé lorsque l'issue du conflit apporta d'immenses territoires nouveaux aux États-Unis. Dès lors, aucun des ténors du parti, qui avaient tous fortement contesté le président, ne semblait en mesure de l'emporter. Les Whigs firent donc des appels du pied au Général Zachary Taylor, sans aucune expérience politique, mais qui apparaissait comme le vainqueur militaire de la guerre qui venait de s'achever. Bien que courtisé aussi par les démocrates, Taylor accepta de solliciter l'investiture des Whigs, et l'emporta très facilement lors de la convention Whig, qui désigna comme candidat à la vice-présidence Millard Fillmore, ancien Représentant de New York, qui occupait à ce moment-là fonction de Contrôleur de l'État de New York (sorte de "ministre des impôts" de l'État).

Parti Démocrate

Bien que n'ayant pas démérité, le Président Polk, dont la santé était très déclinante, fut prié de ne pas se représenter. Il décéda, d'ailleurs, au lendemain de la prise de fonction de son successeur. Il est possible que Polk ait été malade du choléra depuis plusieurs mois.

Les démocrates devaient donc choisir un candidat. Après avoir tenté de convaincre Taylor de se rallier à eux, ils choisirent de désigner le sénateur du Michigan Lewis Cass comme candidat. Pour faire bonne mesure face à la candidature de Taylor, ils désignèrent le Général William Orlando Butler, qui avait lui aussi participé à la Guerre contre le Mexique, et qui était alors commandant en chef des armées. Il abandonna cette fonction pour s'engager dans la bataille électorale.

Free Soil

La désignation de Lewis Cass comme candidat démocrate encouragea un certain nombre d'entre eux à fonder le parti "Free Soil" ("Parti du sol libre"), clairement engagée contre l'esclavage, et pour la défense des libertés. Leur cheval de bataille était que les nouveaux territoires acquis ou conquis par les États-Unis ne devaient pas être des territoires esclavagistes. Ils tinrent leur première convention à Buffalo, Le vote sur l'investiture fut assez serré, mais les délégués préférèrent l'ancien président Martin Van Buren, déjà soutenu par les plus radicaux des démocrates de New York, qui l'emporta par 154 voix contre 129 au Sénateur du New Hampshire John P. Hale. Bien que la convention ait investi pour la vice-présidence Charles Francis Adams, fils et petit-fils de président, et surtout directeur du journal libéral de Boston, le Boston Whig, la désignation de Van Buren, compte tenu de son passé, fut une sorte de repoussoir pour les plus libéraux des Whigs, qui auraient peut-être pu rejoindre le mouvement Free Soil si un autre candidat avait été désigné.

Campagne électorale[modifier | modifier le code]

La campagne fut essentiellement fondée sur les personnalités des différents candidats, car Taylor n'avait guère de programme électoral à proposer. Entre démocrates et free soilers, en revanche, la campagne fut assez vive et concerna évidemment la question de l'esclavage, sur laquelle la convention démocrate n'avait pas pris position.

Résultats[modifier | modifier le code]

Pour la première fois, les élections se déroulèrent le même jour dans tous les États, soit le 7 novembre.

Van Buren ne se présenta pas dans les douze États esclavagistes du sud, ce qui minimise encore son résultat.

L'issue du scrutin fut assez serrée, en voix comme en mandat d'électeur. Finalement, la division des démocrates du nord-est profita largement à Taylor, qui remporta notamment l'État de New York avec moins de 48 % des voix.

Candidats Vote électoral Vote populaire
À la présidence À la vice-présidence Parti # # %
Zachary Taylor Millard Fillmore Whig 163 1 361 393 47,3 %
Lewis Cass William Orlando Butler Parti démocrate 127 1 223 460 42,5 %
Martin Van Buren Charles Francis Adams, Sr. Free Soil 0 291 501 10,1 %
autres candidats 2 830 0,1 %
Total 290 2 879 184 100,00 %