Élection présidentielle allemande de 1999

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 1994 Drapeau de l'Allemagne 2004 Suivant
Élection présidentielle allemande de 1999
Johannes rau 2004-05-16 berlin-RZ.jpg
Johannes RauSPD
Voix 690
  
51,6 %
Dagmar Schipanski.jpg
Dagmar SchipanskiIndépendante
Voix 572
  
42,8 %
Président
Sortant
Élu

L’élection présidentielle allemande de 1999 (Wahl des deutschen Bundespräsidenten 1999) s'est tenue le 23 mai 2004, lors de la réunion de la 11e Assemblée fédérale au palais du Reichstag, sous la présidence de Wolfgang Thierse, président du Bundestag.

Le scrutin a vu la victoire de Johannes Rau, candidat du SPD, au second tour.

Candidats à la présidence fédérale[modifier | modifier le code]

Le Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) présentait pour la seconde fois consécutive la candidature de Johannes Rau, ministre-président (de) de Rhénanie-du-Nord-Westphalie de 1978 à 1998. Celui-ci avait en effet reçu l'assurance du président du parti, Oskar Lafontaine, qu'il serait de nouveau candidat s'il démissionnait de ses fonctions régionales. Bien que Lafontaine ait renoncé à la diriger le SPD en mars 1999, la candidature de Rau a été maintenue. Il pouvait compter sur le soutien des écologistes, alliés des sociaux-démocrates au niveau fédéral, mais la coalition rouge-verte ratait de sept voix la majorité absolue, fixée à 670 voix. Toutefois, sa candidature attirait la sympathie du Parti libéral-démocrate (FDP), qui ne présentait aucun candidat.

Les Unions chrétiennes CDU/CSU, conscientes de leur impossibilité à remporter le scrutin, avaient choisi comme candidate Dagmar Schipanski, professeur à l'université technique d'Ilmenau et qui deviendra, peu après le scrutin, ministre de la Science du Land de Thuringe. Elle était par ailleurs la première candidate issue de l'ancienne Allemagne de l'Est.

Le Parti du socialisme démocratique (PDS), représenté au Bundestag depuis la réunification allemande seulement, avait également décidé de présenter, pour la première fois, un candidat, en l'occurrence Uta Ranke-Heinemann, fille de l'ancien président fédéral et ministre social-démocrate, Gustav Heinemann.

Résultat de l'élection[modifier | modifier le code]

11e Assemblée fédérale allemande
Candidats Parti soutenant 1er tour 2e tour
Suffrages  % Suffrages  %
Johannes Rau SPD, Verts 657 49,1 % 690 51,6
Dagmar Schipanski CDU/CSU 588 43,9 572 42,8
Uta Ranke-Heinemann PDS 69 5,2 62 4,6
Abstentions 17 1,3 8 0,6
Nuls 2 0,15 1 0,07

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]