Élection fédérale canadienne de 1965

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte du vote populaire avec barres graphiques indiquant le total des sièges dans chaque province et territoire
La Chambre des communes après l'élection de 1965

  •      Libéraux (131)
  •      Progressistes-conservateurs (97)
  •      Néo-démocrates (21)
  •      Créditistes/Crédit social (14)
  •      Autres/Indépendants (2)

L'élection fédérale canadienne de 1965 (soit la 27e élection générale depuis la confédération canadienne de 1867) se déroule le 8 novembre 1965 dans le but d'élire les députés de la 27e législature à la Chambre des communes du Canada. Le Parti libéral du premier ministre Lester B. Pearson est réélu avec un plus grand nombre de sièges à la Chambre des communes que lors de l'élection précédente, bien qu'il ait récolté une plus petite part du vote populaire ; toutefois, il ne remporte toujours pas suffisamment de sièges pour former un gouvernement majoritaire, et doit se contenter une fois de plus d'un gouvernement minoritaire.

Contexte[modifier | modifier le code]

Les libéraux font campagne sur leur bilan d'avoir respecté leurs promesses électorales de 1963, ainsi que la création d'emploi, les baisses d'impôt, des salaires plus élevé, des allocations familiales plus généreuses et des prêts étudiants. Ils promettent la création d'un système de santé universel national pour 1967 et un Régime de pensions du Canada. Ils exhortent les électeurs à leur accorder une majorité pour « encore cinq ans de prospérité ».

Le Parti progressiste-conservateur de John Diefenbaker perd un petit nombre de sièges. Malgré cette deuxième défaite, Diefenbaker refuse de démissionner en tant que chef du parti ; il est finalement évincé de son poste suite aux efforts du président du parti, Dalton Camp. Diefenbaker est candidat à sa propre succession lors du congrès d'investiture du parti de 1967, mais est défait par Robert Stanfield.

Les pensions de vieillesse sont un enjeu important de la campagne. Le Parti libéral se vante d'avoir augmenté la pension à 75 $ par mois pour les personnes âgées de 70 ans et plus, d'avoir mis en place un projet d'abaisser l'âge d'éligibilité de 70 à 65 ans, et promet d'ajouter des paiements supplémentaires pour les personnes âgées à plus faible revenu. Les progressistes-conservateurs promettent d'augmenter les pensions à 100 $ par mois pour les personnes âgées de 70 ans et plus.

Le Nouveau Parti démocratique de Tommy Douglas augmente sa part des suffrages par plus de 4,5 %, mais ne réussit qu'à remporter 4 sièges de plus ; la percée espérée lors de la fondation du parti ne se réalise toujours pas.

Le Parti du Crédit social du Canada est divisé en deux avant l'élection : Réal Caouette et les créditistes canadiens-français quittent le parti pour former le nouveau Ralliement créditiste et remportent plus de sièges que l'ancien parti. Robert N. Thompson continue à diriger le Parti du Crédit social au Canada anglais, mais perd un part considérable du vote.

C'est la première fois que le Parti Rhinocéros participe à une élection ; il s'agit d'un parti satirique dirigé par Cornelius Ier. Le Parti ne présente qu'un seul candidat. Cornelius, un résident du zoo de Granby, n'est pas lui-même candidat car la loi électorale canadienne ne permet pas aux rhinocéros ou à d'autres animaux d'être candidats lors des élections.

Pour pouvoir gouverner, les libéraux minoritaires s'appuient sur le Nouveau Parti démocratique, et à l'occasion sur d'autres petits partis pour demeurer au pouvoir. Pearson annonce son intention de démissionner en décembre 1967 et est remplacé le mois d'avril suivant par Pierre Trudeau.

Résultats[modifier | modifier le code]

Pays[modifier | modifier le code]

Parti Chef Nombre de
candidats
Sièges Voix
1963 Dissolution Élus % Diff. nombre absolu % Diff.
     Libéral Lester Pearson 265 128 128 131 +2,3 % 3 099 521 40,18 % -1,34 %
     Progressiste-conservateur John Diefenbaker 265 93 95 97 +4,3 % 2,500,113 32,41 % -0,31 %
     NPD Tommy Douglas 255 24 17 21 -12,5 % 1 381 658 17,91 % +4,67 %
     Ralliement créditiste Réal Caouette 77 9 359,258 4,66 %
     Crédit social R.N. Thompson 86 17 24 5 -70,6 % 282 454 3,66 % -8,26 %
     Indépendant 24 - 1 52 155 0,68 % +0,61 %
     Progressiste-conservateur indépendant 4 - - 1 13 198 0,17 % +0,15 %
     Libéral indépendant 10 - - - - 16 738 0,22 % +0,03 %
     Communiste William Kashtan 12 - - - - 4 285 0,06 % x
     New Capitalist Frank O'Hearn 3 - 1 009 0,01 %
     Ouvrier indépendant 2 - - - - 650 0,01 % -0,01 %
     Droit vital personnel Henri-Georges Grenier 1 - 465 0,01 %
     Crédit social indépendant 2 - - - - 422 0,01 % x
     Conservateur indépendant 1 - - - - 373 x x
     Rhinocéros Cornelius Ier 1 - 321 x
     Républicain 1 - 297 x
     Progressive Workers 1 - 274 x
     Socialiste-travailliste 1 - - - - 147 x x
Total 1 011 265 265 265 - 7 713 338 100 %
Sources : http://www.elections.caHistorique des circonscriptions depuis 1867

Notes :

« % Diff. » indique le changement depuis l'élection précédente

x - moins de 0,005 % des voix

Par province[modifier | modifier le code]

Parti C-B AB SK MB ON QC N-B N-É ÎPE TNL TNO YK Total
     Libéral Sièges : 7 - - 1 51 56 6 2 - 7 - 1 131
     Voix (%) : 30,0 22,4 24,0 31,0 43,6 45,6 47,5 42,0 44,1 64,1 44,8 56,2 40,2
     Progressiste-conservateur Sièges : 3 15 17 10 25 8 4 10 4 - 1 - 97
     Voix (%) : 19,2 46,6 48,0 40,7 34,0 21,3 42,5 48,6 53,9 32,4 55,2 39,1 32,4
     NPD Sièges : 9 - - 3 9 - - - - - - 21
     Voix (%) : 32,9 8,2 26,0 24,0 21,7 12,0 9,4 9,1 2,0 1,2 4,7 17,9
     Ralliement créditiste Sièges : - 9 - 9
     Voix (%) : xx 17,5 0,4 4,7
     Crédit social Sièges : 3 2 - - - 5
     Voix (%) : 17,4 22,5 1,9 4,3 0,4 3,7
     Indépendant Sièges : 1 1
     Voix (%) : 0,2 0,1 0,1 0,2 2,1 0,3 0,7
     PC indépendant Sièges : - 1 1
     Voix (%) : xx 0,6 0,2
Total sièges : 22 17 17 14 85 75 10 12 4 7 1 1 265
Partis n'ayant remporté aucun siège :
     Libéral indépendant Voix (%) : 0,8 0,2
     Communiste Voix (%) : 0,2 0,1 xx xx xx 0,1
     New Capitalist Voix (%) : xx xx
     Ouvrier indépendant Voix (%) : xx xx
     Droit vital personnel Voix (%) : xx xx
     Crédit social indépendant Voix (%) : xx xx xx
     Conservateur indépendant Voix (%) : xx xx
     Rhinocéros Voix (%) : xx xx
     Républicain Voix (%) : xx xx
     Progressive Workers Voix (%) : xx xx
     Socialiste-travailliste Voix (%) : xx xx
  • xx - moins de 0,05 % des voix