Élaine Zakaïb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Élaine Zakaïb (née le 9 juillet 1959, à Sorel-Tracy) est une avocate, administratrice de fonds de placement et femme politique québécoise. Elle a fait partie du Conseil des ministres dans le gouvernement de Pauline Marois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avocate de formation, elle détient aussi une maîtrise en administration des affaires et en financement d’entreprises (MBA) de l’Université du Québec à Montréal. Elle a également suivi le Senior Executive Program du London Business School, au Royaume-Uni et détient une certification en gouvernance de sociétés de l'Université Laval.  Elle a travaillé au Fonds de solidarité FTQ de 1992 à 2012. Après avoir travaillé comme avocate en pratique privée, elle est entrée au Fonds de solidarité de la FTQ en 1992 et y est demeurée jusqu’à son entrée en politique en 2012. D’abord conseillère juridique, elle a ensuite occupé successivement les postes de vice-présidente aux affaires juridiques, secteur Investissements, vice-présidente Investissements et présidente-directrice générale des Fonds régionaux de solidarité FTQ.

Élue députée de la circonscription de Richelieu lors de l'élection générale québécoise de 2012,  elle est nommée, le 19 septembre 2012, ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, par la première ministre Pauline Marois. Elle a rendu publique la Politique industrielle québécoise 2013-2017, le 10 octobre 2013. Cette politique s’inscrit dans le cadre de la Politique économique Priorité emploi. Elle vise à relancer le secteur manufacturier québécois en misant sur l’innovation, la modernisation et le soutien aux gazelles, ces PME en forte croissance. Réélue députée de Richelieu à l’élection générale du 7 avril 2014, elle est nommée porte-parole de l’opposition officielle pour le Conseil du trésor et les technologies de l’information. Elle est également présidente de la Commission de l'administration publique.

Le 29 septembre 2014, Élaine Zakaïb quitte la vie politique pour aller travailler au sein de l'entreprise Jacob pour se porter au secours du détaillant de vêtements pour femme, en difficulté depuis 4 ans. Trois semaines plus tard, le 21 Octobre 2014, Jacob annonce sa fermeture définitive, et la liquidation de tous ses actifs.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]