Éléonore de Médicis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aliénor et Famille de Médicis.
Portrait d'Éléonore de Médicis.

Éléonore de Médicis (Eleonora de'Medici en italien), née le 1er mars 1567 à Florence et morte le 9 septembre 1611 à Cavriana en Italie, fait partie de la famille grand-ducale des Médicis ; elle épousa Vincent Ier de Mantoue.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Éléonore de Médicis est la fille du grand-duc François Ier de Médicis et de Jeanne d'Autriche ; elle passa son enfance au palais Pitti[1], avec sa sœur Marie de Médicis, future reine de France. Elle grandit aussi avec une autre de ses sœurs, Anne et un frère, tous les deux morts jeunes[2]. Elle resta seule quelques années avec sa sœur Marie[3], avant d'épouser Vincent de Gonzague. En 1601, à la naissance de son neveu, le dauphin Louis, futur Louis XIII, la reine Marie, soeur d'Eléonore la choisit pour devenir la marraine du nouveau-né. Elle le deviendra lors du baptême de l'enfant, le 14 septembre 1606.

Mariage[modifier | modifier le code]

Éléonore de Médicis fut duchesse de Mantoue par son mariage en secondes noces avec Vincent Ier de Mantoue, prince italien et duc de Mantoue. Elle l'épousa à Mantoue, le 29 avril 1584.

Elle mit au monde 6 enfants :

Éléonore de Médicis mourut le 9 septembre 1611, à l'âge de 44 ans, un an avant son époux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Frans Pourbus le Jeune fit son portrait enfant.
  2. Michel Carmona, Marie de Médicis, Paris, Fayard, 1981
  3. Elle figure avec sa sœur Marie sur un tableau de Rubens intitulé Le Débarquement de Marie de Médicis à Marseille le 3 novembre 1600 (musée du Louvre, Paris)