Éléonore d'Aragon (1333-1416)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Éléonore d'Aragon
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aliénor.

Éléonore d'Aragon, née en 1333 morte le 26 décembre 1416 à Barcelone, fille de Pierre, (1305 †1381) infant d'Aragon, comte de Ribagorze et de Jeanne de Foix ; petite fille de Jacques II d'Aragon, Blanche d'Anjou, Gaston Ier de Foix-Béarn et de Jeanne d'Artois.

Elle épousa en 1353 le roi Pierre Ier de Chypre et eut un fils, Pierre II de Chypre. Pierre Ier se lança dans une nouvelle croisade (1366) et envahit l'Égypte. Éléonore fut régente du royaume pendant son absence et fit jeter dans un cachot et torturer une des maîtresses du roi, Jeanne Laleman, enceinte de huit mois. Au retour de Pierre, Éléonore fut accusée d'adultère avec Jean de Morf, comte titulaire de Rohas ou d'Edesse, mais la Haute Cour, par opposition au roi disculpèrent les accusés. Pierre devint violent avec son entourage et les barons, avec à leur tête Jean de Lusignan, frère du roi et Philippe d'Ibelin, fut assassiné. Éléonore devint régente au nom de son fils, avec les frères du roi, Jean, prince d'Antioche, et Jacques. Profitant du mécontentement des génois et voulant se débarrasser de ses beaux-frères, elle demanda secrètement l'aide de la République Génoise, qui prit Famagouste grâce à la traîtrise de Jean de Morf. Jacques fut emmené en captivité à Gênes. Quant à Jean, Éléonore le fit poignarder en 1374. Il semble qu'après la mort de son fils (1382) elle revint dans son pays, car elle mourut à Barcelone en 1416.