Égouttoir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dish rack.JPG

L'égouttoir est un ustensile de cuisine qui sert à égoutter. Il en existe différentes sortes pour des usages divers. Ils font partie de la batterie de cuisine.

Étymologie[modifier | modifier le code]

On trouve le mot « égouttoir » dès 1564, il vient de l'action d'égoutter, débarrasser une chose de l'eau qu'elle contient.

Les différents égouttoirs[modifier | modifier le code]

  • égouttoir (ou plaque de cuisine) qui s'accroche au mur et auquel on suspend la louche, l'écumoire, la cuiller à jus, la fourchette à viande. C'est une plaque métallique, (généralement en fer blanc, aluminium ou cuivre comme les ustensiles que l'on y accroche) munie d'une rigole pour recueillir les liquides ;
  • égouttoir à vaisselle, le plus souvent en plastique depuis le XXe siècle, sur lequel on pose la vaisselle que l'on vient de laver et rincer pour qu'elle s'égoutte avant d’être essuyée. Le plateau joint à la cuve de l’évier pour permettre l’égouttage des objets se nomme la paillasse.
  • égouttoir à fromages sur lequel on pose les moules en osier, fer-blanc ou porcelaine ou le caillé dans une étamine ; ce peut être une faisselle.
  • égouttoir à bouteilles, simple planche munie de trous pour poser les bouteilles renversées ou hérisson à bouteilles (parfois appelé if), pilier vertical muni de chevilles sur lesquelles on enfile les bouteilles[1] ; ce hérisson peut être simplement nommé porte-bouteille, comme l’œuvre de Marcel Duchamp présentée en 1914.
  • égouttoir à légumes, percé de trous servant à filtrer l'eau après le lavage des légumes ; il est généralement appelé passoire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Eustache Audot, La cuisinière de la campagne et de la ville ou nouvelle cuisine économique, Audot,‎ 1853 (lire en ligne), p. 49
  • Larousse Ménager 1938

Voir aussi[modifier | modifier le code]