Églises baroques des Philippines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Églises baroques des Philippines *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Église Saint Augustín, à Manille
Église Saint Augustín, à Manille
Pays Drapeau des Philippines Philippines
Type Culturel
Critères (ii) (iv)
Numéro
d’identification
677
Zone géographique Asie et Pacifique **
Année d’inscription 1993 (17e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO
Carte des Philippines
Localisation des Philippines en Asie
Église Saint Augustín (Manille)
Église Saint Augustín (Manille)
Église Nuestra Señora de la Asunción (Santa María)
Église Nuestra Señora de la Asunción (Santa María)
Église San Agustín (Paoay)
Église San Agustín (Paoay)
Église Santo Tomás de Villanueva (Miag-ao)
Église Santo Tomás de Villanueva (Miag-ao)
Voir l’image vierge
Localisation des églises inscrites sur la liste du patrimoine mondial.

Églises baroques des Philippines est le nom officiel de quatre églises de l'époque de l'Empire colonial espagnol. Ces églises sont sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1993.

Description[modifier | modifier le code]

Ces églises ont eu un rôle très important dans l'histoire des Philippines, non seulement en répandant le Christianisme dans l'archipel, mais aussi comme soutien essentiel de la politique coloniale espagnole, quand l'Église et l'État étaient indissociables. Leur architecture unique reflétait non seulement l'adaptation de l'architecture espagnole/latino-américaine à l'environnement local (en intégrant notamment des motifs chinois), mais aussi l'influence politique de l'Église.

Ces églises étant la cible d'attaques dans des révoltes et rébellions locales, elles ont l'aspect de forteresses autant que d'églises. L'Église Sainte Marie de Manille, en particulier, située sur une colline, servit de citadelle. L'église de Miag-ao fut attaquée par les musulmans du sud. En plus, comme elles se trouvent sur la ceinture de feu du Pacifique, les architectes prêtèrent une attention particulière à leurs fondations et à leurs contreforts, pour les rendre plus résistants aux tremblements de terre; leur style fut donc appelé « baroque des tremblements de terre ». L'église de Manille est le seul édifice d'Intramuros ayant survécu à la Seconde Guerre mondiale.

Protection étendue[modifier | modifier le code]

La Commission nationale pour la culture et les arts des Philippines a aussi désigné 26 autres églises de l'époque coloniale pour être protégées. Elles sont considérées des trésors culturels nationaux. Certaines pourront peut-être être ajoutées à la liste du patrimoine mondial.

  1. San Agustín, Bacong, Negros Oriental
  2. Inmaculada Concepción à Balayan
  3. Santiago Apóstol, Betis Guagua, Pampanga
  4. Patrocinio de María, Boljoon, Cebu
  5. San Pedro y San Pablo, Calasiao, Pangasinan
  6. San Vicente de Ferrer, Dupax del Sur, Nueva Vizcaya
  7. Inmaculada Concepción, Guiuan, Samar oriental
  8. Inmaculada Concepción, Jasaan, Misamis oriental
  9. San Juan Bautista, Jiménez, Misamis occidental
  10. San Isidro Labrador, Lazi, Siquijor
  11. San Pedro y San Pablo, Loboc, Bohol
  12. Santa Catalina de Alejandría, Luna, La Unión
  13. San Carlos Borromeo, Mahatao, Batanes
  14. San Guillermo de Aquitania, Magsingal, Ilocos Sur
  15. San Gregorio Magno, Majayjay, Laguna
  16. Asunción de Nuestra Señora, Maragondon, Cavite
  17. San Andrés, Masinloc, Zambales
  18. Santa Mónica, Panay, Capiz
  19. Cathédrale de San José, Romblon, Romblon
  20. San Raymundo de Peñafort, Rizal, Cagayan
  21. San Joaquín, San Joaquín, Iloilo
  22. San Juan Bautista, Tabaco City, Albay
  23. San Ildefonso, Tanay, Rizal
  24. Basilique de Michel Ange, Tayabas, Quezon
  25. Santa Catalina de Alejandría, Tayum, Abra
  26. San Matías, Tumauini, Isabela
  27. Santa María Magdalena, Kawit, Cavite
  28. Nuestra Señora Virgen del Rosario de Caracol, Rosario, Cavite

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :