Église orthodoxe en Italie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église Orthodoxe en Italie
(Chiesa Ortodossa in Italia)
Fondateur(s) Antonio (De Rosso)
Autocéphalie/Autonomie reconnue non reconnue
Siège Rome
Territoire primaire Italie
Rite byzantin
Langue(s) liturgique(s) italien, ukrainien

L'Église orthodoxe en Italie est une Église orthodoxe non canonique en Italie. Le chef de l'Église porte le titre d'Archevêque de Ravenne et de L'Aigle et Métropolite d'Italie. Jusqu'au 20 février 2009 le titulaire était Antonio De Rosso.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Église orthodoxe en Italie (Chiesa Ortodossa in Italia en italien) résulte d'un effort pour créer un centre national de l'orthodoxie italienne, dans la volonté de réunir toutes les paroisses orthodoxes dans le cadre d'une unique métropole italienne, mais seuls quelques groupes indépendants ont adhéré.

Elle a été fondée en 1991 par l'évêque orthodoxe italien Antonio De Rosso, un ancien prêtre catholique, qui devint évêque d'Aprilia et du Latium, relevant de la compétence de l'Église orthodoxe de Grèce - Saint-Synode en résistance.

En 1993, l'Église orthodoxe en Italie a rejoint l'Église orthodoxe bulgare et, en 1995, l'évêque Antonio fut intronisé évêque de Ravenne et de l'Italie.

Après 1997, l'Église orthodoxe en Italie est resté liée avec le Patriarche Pimen du Synode alternatif bulgare et Antonio devint évêque métropolitain de Ravenne et de l'Italie. Au cours de cette année, l'Eglise orthodoxe en Italie a été reconnue comme église autonome et le métropolite Antonio est devenu un membre à part entière du Synode alternatif bulgare.

En 2011, l'Église a fusionné avec la Métropolie autonome de Milan et d'Aquilée, tandis que une partie des fidèles ont rejoint l’Église catholique de rite byzantin [1], et en 2013 l'Église orthodoxe en Italie a finalement fusionné avec l'Église vieille-catholique romaine de Grèce.

Organisation[modifier | modifier le code]

L'Église compte une douzaine de communautés en Italie.

Relations avec les autres Églises[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 2009, l'Église orthodoxe en Italie était en pleine communion avec le Synode alternatif bulgare, l'Église orthodoxe d'Ukraine (Patriarcat de Kiev) et autres petites églises. Actuellement, des contacts sont en cours avec diverses églises orthodoxes de la tradition occidentale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]