Église du Gesù (Montréal)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église du Gesù (homonymie).
Église du Gesù
Image illustrative de l'article Église du Gesù (Montréal)
La démolition du pâté d'immeubles au nord permet ce point de vue de la rue Sainte-Catherine.
Présentation
Début de la construction 1864
Fin des travaux 1865
Protection Immeuble patrimonial classé (2012)
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Ville Montréal
Coordonnées 45° 30′ 19″ N 73° 33′ 59″ O / 45.5054075, -73.566251666667 ()45° 30′ 19″ Nord 73° 33′ 59″ Ouest / 45.5054075, -73.566251666667 ()  

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Église du Gesù

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Église du Gesù

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Église du Gesù

L'église du Gesù (appelée simplement le Gesù), située à Montréal, au 1202 rue De Bleury à Montréal, construite en 1865, est à la fois un lieu de culte et un centre de créativité artistique. On y trouve un théâtre, des salles d'expositions, des ateliers d'art, lieu de résidence d'artiste et de création, lieu de culte. Ce patrimoine vivant est guidé par une mission : mettre l'accent sur l'art, l'humain et le spirituel. L'église a été reconnue monument historique en 1975[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L’intérieur

Ignace Bourget, deuxième évêque de Montréal, indéfectiblement attaché à Rome et à l'autorité papale, souhaitait que les églises de son diocèse soient des répliques des églises romaines. Cette règle, comme on le sait, s'appliquera à la cathédrale de Montréal.

Un architecte irlandais de grande expérience, Patrick C. Keely, de Brooklyn, est chargé d'élaborer de nouveaux plans qui devront s'inspirer fortement de l'église du Gesù de Rome, une grandiose église baroque romaine où se trouve le tombeau de saint Ignace de Loyola, le fondateur de la Compagnie de Jésus.

Bien que finalement le Gesù de Montréal ne soit qu'une réplique lointaine du Gesù de Rome, il s'agit quand même d'une vaste église de 4 400 m2 (47 344 p2) dont l'élégante voûte s'élève à 22,9 m (75 pieds) du sol. C'est la seule église entièrement de style baroque à Montréal. Ce monument devait être surmonté de deux clochers qui, pour des raisons financières, ne s'élevèrent jamais plus haut que la base des tours actuelles. En fait une grande partie des sommes recueillies grâce à la générosité des fidèles serviront plutôt à faire vivre le Collège Sainte-Marie.

La voûte du Gesù, formée de cinq arcades, est ornée de fresques grandioses, copies de chefs-d'œuvre des grands maîtres de l'école allemande, œuvres du peintre Daniel Muller, en 1865-1866, qui, pour des raisons qu'on ignore, a utilisé de la peinture à l'eau de telle sorte qu'on ne put jamais les laver. Dans cette église, on retrouve la statue de Notre-Dame-de-Liesse, rapportée de France en 1877, qui contient les cendres de la statue originale brûlée au cours de la Révolution française.

Le soubassement du Gesù a été aménagé en auditorium et est un des plus anciens lieux culturels de Montréal. Il a joué un rôle important dans la vie culturelle à Montréal, accueillant des comédiens résidants et étrangers, notamment les Compagnons de Saint-Laurent, sous la direction du père Émile Legault, et le Théâtre du Nouveau Monde (TNM).

Le côté sud

Le collège Sainte-Marie des Jésuites, érigé au sud de l’église, a été démoli en 1975, mais le Gesù a été préservé, puis restauré en 1983.

Fait intéressant, le Gesù a été témoin du tout premier « cierge électrique » allumé au Canada en 1878.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Église du Gesù », sur Répertoire du patrimoine culturel du Québec (consulté le 5 août 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]