Église de l'Assomption de Sedlec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église de l'Assomption.
Kutná Hora : le centre historique de la ville avec l'église Sainte-Barbe et la cathédrale Notre-Dame de Sedlec *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Vue de l'église
Vue de l'église
Coordonnées 49° 57′ 36″ N 15° 17′ 24″ E / 49.96, 15.29 ()49° 57′ 36″ Nord 15° 17′ 24″ Est / 49.96, 15.29 ()  
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Subdivision Kutná Hora, Bohême centrale
Type Culturel
Critères (ii) (iv)
Superficie 62 ha
Numéro
d’identification
732
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1995 (19e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

L’église de l’Assomption de Sedlec (chrám Nanebevzetí Panny Marie en tchèque), parfois qualifiée de « cathédrale » en raison de ses importantes dimensions, est fondée en 1280, par l’ordre cistercien, et terminée quarante ans plus tard, en 1320. Elle fait alors partie d’un monastère. C’est le premier exemple d’architecture gothique en Bohême et la plus grande structure religieuse du pays, jusqu’à la construction de la cathédrale Saint-Guy de Prague qui s’étale entre 1344 et 1929. Elle est sur la liste du patrimoine mondiale de l’UNESCO depuis 1995 avec le centre historique de la ville.

En 1421, Sedlec est attaquée par l’armée hussite, le monastère est dévasté et l’abbatiale brûlée. Elle reste en ruine pendant près de trois-cent ans. Des restaurations sont entreprises entre 1700 et 1709 par Jan Blažej Santini-Aichel qui la reconstruit en style baroque gothique tout en préservant les parties gothiques d'origine qui pouvaient être restaurées. Une seconde restauration est entreprise en 2001.

L’ossuaire de Sedlec, autrefois attenant au monastère, est remarquable par sa décoration baroque faite d’os humains.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :